abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthC4067174-3DD9-4B9E-AD64-284FDAAE6338@1xinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshIconnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb

Diese Seite ist nicht auf Deutsch verfügbar und wird angezeigt auf French

Artikel

10 Dez 2020

Autor:
France Bleu avec AFP

Antoine Griezmann rompt son "partenariat" avec l'entreprise chinoise Huawei

« Antoine Griezmann rompt son "partenariat" avec l'entreprise chinoise Huawei, en soutien aux Ouïghours », 10 décembre 2020.

"Suite aux forts soupçons selon lesquels l'entreprise Huawei aurait contribué au développement d'une 'alerte Ouïghour' grâce à un logiciel de reconnaissance faciale, j'annonce que je mets un terme immédiat à mon partenariat me liant à cette société", a annoncé le footballeur français Antoine Griezmann ce jeudi. L'attaquant de Barcelone avait un contrat avec la marque depuis 2017.

Le champion du monde 2018 a également appelé "Huawei à ne pas se contenter de nier ces accusations mais à engager au plus vite des actions concrètes pour condamner cette répression de masse" de la minorité ouïghoure "et user de son influence pour contribuer au respect des droits de l'Homme et de la Femme au sein de la société". Sollicité par l'AFP, Huawei France n'avait pas réagi en milieu d'après-midi...

Le géant des télécoms est l'une des nombreuses entreprises chinoises accusées d'avoir mis en place des logiciels de reconnaissance faciale permettant de repérer des personnes d'apparence ouïghoure. Cette minorité musulmane, principal groupe ethnique du Xinjiang, une immense région de l'ouest de la Chine frontalière notamment de l'Afghanistan et du Pakistan, est persécutée par les autorités selon les informations de plusieurs organisations de défense des droits humains...

Cette décision d'Antoine Griezmann intervient au moment où les sportifs français interviennent de plus en plus dans les débats sociétaux, à l'instar de leurs collègues américains qui furent moteurs dans le mouvement "Black Lives Matter"..."On assiste à quelque chose de nouveau, de très singulier", a jugé mercredi dans un entretien à l'AFP l'historien du sport Claude Boli, frère des anciens joueurs Basile et Roger Boli, insistant sur le rôle des réseaux sociaux dans cette présence croissante des sportifs dans le débat.

Part of the following timelines

Le footballeur français Antoine Griezman rompt son partenariat avec Huawei invoquant la complicité de l'entreprise dans la violation de droits humains

China: Huawei's facial recognition software capable of identifying minorities stirs controversy