abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthC4067174-3DD9-4B9E-AD64-284FDAAE6338@1xinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshIconnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb

Diese Seite ist nicht auf Deutsch verfügbar und wird angezeigt auf French

Artikel

13 Jan 2010

Autor:
Numerama [France]

Google rejette la censure chinoise et menace de quitter le pays

Depuis le lancement de Google.cn en 2006, le géant américain du web a régulièrement essuyé de virulentes critiques, les activistes autres opposants au régime chinois reprochant à la firme américaine de faire le jeu du pouvoir central, en acceptant censure et filtrage des contenus... Dans un billet publié hier..., David Drummond...a expliqué..."Nous avons des preuves pour supposer que la mission principale des attaquants était d'accéder aux comptes Gmail des militants chinois des droits de l'Homme"... Entre ces nouvelles attaques, combinées avec les tentatives chinoises de limiter la liberté d'expression sur le web, Google a décidé "de reconsidérer la faisabilité de nos affaires en Chine". En conséquence, l'entreprise a annoncé son intention de ne plus filtrer les résultats de recherche sur Google.cn... "Nous savons que cela pourrait très bien conduire à fermer Google.cn, ainsi que nos bureaux en Chine" souligne l'entreprise. Il faut bien le dire, la décision de Google de réévaluer sa présence en Chine est courageuse. Il serait par ailleurs intéressant que d'autres sociétés du même acabit, comme Microsoft ou Yahoo, suivent le mouvement initié par [Google]...

Zeitleiste