Gabon : L’Indice Ibrahim de la gouvernance Africaine confirme le recul du gouvernement dans le développement économique durable, développement humain et droits de l'homme

Autor/in: Michaël Moukouangui Mokkala, GabonEco, Veröffentlicht am: 6 November 2018

« IIAG 2018 : Mo Ibrahim conforte les inquiétudes de Fitch Ratings », 31 octobre 2018

Les réformes entreprises par le gouvernement gabonais sous la tutelle du Fonds monétaire international (FMI) n’ont pas permis de remettre les compteurs au vert.

Le pays vient de perd 18 places dans le Rapport 2018 de l’Indice Ibrahim de la gouvernance Africaine (IIAG)...

Au Gabon, « le gouvernement a échoué à convertir la croissance économique du pays en développement économique durable pour ses concitoyens (…) »...La sécurité, l’Etat de droit, les droits de l’homme, le développement économique durable et le développement humain, les quatre paramètres, repères du classement indiquent des positions de gouvernance moyenne reflétant une « détérioration accélérée ».

Malgré une position nuancée sur la question du droit et de la démocratie dans le pays, l’environnement des affaires n’en reste pas moins impacté par l’inefficacité des réformes à même d’améliorer la gouvernance publique...

Lesen Sie hier den vollständigen Post