Nachricht verbergen

Willkommen auf der Website des Resource Centres.

Wir hoffen, dass Sie unsere kostenlosen Tools und Ressourcen nützlich finden. Wussten Sie, dass wir auch direkt mit Vertreter*innen von Gemeinschaften zusammenarbeiten und ihnen Kompetenzen vermitteln und Ressourcen zur Verfügung stellen, damit sie Menschenrechtsverletzungen dokumentieren und effektiv mit Unternehmen kommunizieren können?

Diese Arbeit ist nur dank der großzügigen Spenden von Menschen wie Ihnen möglich.

Wir würden uns sehr über Ihre Unterstützung freuen.

Herzlichen Dank,
Phil Bloomer, Geschäftsführer

Jetzt spenden Nachricht verbergen

Dies ist Teil einer Story, aber diese ist nicht in Ihrer Sprache verfügbar. Wir empfehlen Ihnen dazu folgendes in anderen Sprachen anzusehen:

Télécoms : au Niger, le siège d'Orange mis sous scellé pour non-paiement d’impôts

Autor/in: Aboubacar Yacouba Barma, La Tribune Afrique (Maroc), Veröffentlicht am: 30 November 2018

Orange est de nouveau dans la tourmente au Niger...Des agents des impôts ont débarqué...au siège local d'Orange à Niamey et ont aussitôt procédé à la mise sous scellé de ses différents services pour non-paiement d'impôts. La direction de l'opérateur...confirme qu'à la suite « d'un redressement fiscal contestable d'un montant de plus de 22 milliards FCFA, la Direction générale des impôts du Niger a ordonné, ce 29 novembre 2018, dans un très court délai après la notification du redressement, la fermeture des locaux à usage professionnel pour non-paiement d'impôt d'Orange Niger ». Orange Niger s'est dit, par ailleurs, « particulièrement étonnée de cet empressement de l'administration et regrette la brutalité de telles mesures, compte tenu en particulier des montants exorbitants réclamés, qui représentent près de 50% du chiffre d'affaires d'Orange Niger, alors même que depuis sa création elle a toujours entretenu un dialogue constructif avec les autorités ». L'opérateur...ajoute qu'il compte exercer toutes les voies de recours qui lui sont ouvertes devant les tribunaux, « en particulier pour sauvegarder la continuité de l'entreprise, gravement menacée par ces décisions unilatérales et disproportionnées »...« Depuis le démarrage de ses activités en 2008 et jusqu'à date, Orange Niger s'est toujours acquitté de ses obligations fiscales (d'impôts, taxes et redevances) conformément aux lois et textes en vigueur au Niger comme le confirment les attestations de régularité fiscale délivrées par la Direction générale des impôts », a par la suite précisé Orange Niger...Orange Niger semble privilégier le bras de fer en contestant les sanctions qui lui ont été infligées mais des négociations sont déjà en cours pour un règlement à l'amiable du contentieux qui risque de finir devant les tribunaux.

Lesen Sie hier den vollständigen Post