abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

5e anniversaire du déversement de déchets toxiques de Trafigura à Abidjan

Amnesty International appelle le nouveau gouvernement de Côte d’Ivoire à s’assurer que toutes les victimes du déversement de déchets toxiques de Trafigura obtiennent la compensation qui leur est due. Cinq ans jour pour jour après ce désastre écologique qui avait fait plus de 100 000 victimes à Abidjan, des milliers d’entre eux n’ont toujours rien reçu. Trafigura avait déboursé plus de 260 000 millions de dollars pour indemniser les sinistrés, mais la majorité de cet argent demeure introuvable...« Ces déboursements ont été entravés par des délais répétés et un manque de transparence. Le gouvernement du Président Ouattara doit agir avec fermeté pour montrer que la corruption et la dilapidation de fonds ne seront pas tolérés », a affirmé Benedetta Lacey, la conseillère spéciale d’Amnesty International pour la responsabilité corporative.

Part of the following stories

Trafigura lawsuits (re Côte d’Ivoire)

Côte d’Ivoire : 5e anniversaire du déversement de déchets toxiques de Trafigura - Amnesty appelle le gouvernement à garantir la compensation pour toutes les victimes