abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

Affaire 23 milliards des déchets toxiques: La Cour d'appel tranche en faveur de Gohourou Claude [Côte d'Ivoire]

La Cour d’appel d’Abidjan vient de condamner ce vendredi 22 janvier, le cabinet d’avocat Londonien Leigh Day and Co à produire le protocole d’accord qu’il a signé au nom des victimes avec Trafigura, l’affréteur du Probo Koala. La Cour d’appel d’Abidjan a également levé le séquestre qui frappait les 23 milliards destinés à l’indemnisation des 31 000 victimes des déchets toxiques. Mieux, la justice a ordonné le transfert des fonds sur le compte du collectif dirigé par Claude Gohourou. Ainsi, le président des victimes du cabinet Leigh Day and Co qui a qualifié ce verdict de "parodie de justice", s’est dit "très déçu"... "Depuis 30 ans d'expérience, je n'ai pas souvenir d'une décision judiciaire plus déprimante", a soutenu Martyn Day, avocat principal à Leigh Day. Avant de prévenir: "Nous allons continuer à remuer ciel et terre dans ce combat contre la corruption pour faire en sorte que nos clients reçoivent la justice pour laquelle nous nous sommes battus pendant ces trois dernières années".

Part of the following stories

Trafigura lawsuits (re Côte d’Ivoire)

Côte d'Ivoire : La justice ordonne le transfert des 23 milliards de FCFA de l’accord entre les victimes des déchets toxiques & Trafigura à l'association dirigé par Claude Gohourou