abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthC4067174-3DD9-4B9E-AD64-284FDAAE6338@1xinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphLinkedInlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshIconnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

12 Feb 2024

Author:
Dylan Gamba, TV5 Monde et AFP

Au Kenya, des gardes de Del Monte sont accusés d'agressions, de viols et de meurtres, avec les commentaires de l'entreprise

"Au Kenya, des gardes du géant américain Del Monte accusés d'agressions, de viols et de meurtres", 8 février 2024

"Les instructions étaient très claires: lorsque vous voyez un voleur, vous le poursuivez jusqu'à l'arrêter et vous le tabassez brutalement", affirme...ancien garde sur une plantation d'ananas au Kenya du géant de l'agroalimentaire Del Monte.

Des gardes de Del Monte sont accusés de nombreuses agressions, viols et meurtres, selon des témoignages...Del Monte se défend en qualifiant ces accusations d'"allégations" et qu'il ne s'agit "rien de plus que de campagnes de désinformation de la part des plaignants et des médias".

Une plainte a été déposée devant la Haute Cour du Kenya en décembre contre Del Monte, représentant 10 plaignants qui affirment qu'eux-mêmes ou leurs proches ont été agressés par des gardes, employés par le géant américain. Deux ONG se sont également jointes à la plainte...

L'entreprise américaine, qui emploie quelque 6.000 personnes au Kenya...est accusée depuis des années par des ONG d'abus des droits humains dans ce pays d'Afrique de l'Est.

Dans un communiqué, assurant "coopérer avec les autorités kényanes", elle affirme que sur les images de vidéosurveillance, les quatre hommes étaient en train de "voler des ananas" sur la plantation.

Ces images "ne montrent aucune faute de la part de Del Monte, mais montrent plutôt les voleurs s'enfuyant vers la rivière, après avoir laissé tomber les sacs d'ananas volés, tentant d'échapper aux gardes de sécurité", explique-t-elle, dénonçant un "crime organisé, principalement autour des vols d'ananas, (qui) devient endémique dans la région"...

"Selon les rapports d'autopsie, les individus sont morts par noyade et il n'y avait aucune indication d'acte criminel", soutient le géant de l'agroalimentaire...

En 2019, cinq gardes de Del Monte ont été poursuivis pour la mort de Bernard Murigi Wanginye, un ouvrier de 26 ans, qui était allé dans la plantation pour voler des ananas. Les cinq accusés, qui ont plaidé non coupable et ont été licenciés par Del Monte, n'ont toujours pas été jugés...

"Le problème est que très peu de mesures ont été prises contre le personnel de sécurité de Del Monte", assure...l'avocat Mbiyu Kamau, à l'origine de la plainte, tout en dénonçant "l'impunité" dont bénéficierait l'entreprise.

Dans sa réponse transmise à l'AFP, Del Monte affirme rechercher "constamment les domaines dans lesquels nous pouvons nous améliorer", assure le géant de l'agroalimentaire, affirmant être engagé "en faveur des droits humains".

"Nous sommes impatients de répondre aux allégations qui ont été portées contre nous et contre d'autres, y compris le gouvernement kényan, devant les tribunaux kényans, et nous attendons avec impatience l'opportunité pour toutes les parties de présenter publiquement des preuves et sommes convaincus que ces procédures révéleront que les allégations ne sont rien d'autre que des campagnes de désinformation menées par les plaignants et les médias", se défend l'entreprise...