abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

Côte d'Ivoire: En attente de leur indemnisation : 30 000 victimes des déchets toxiques organisent un sit-in au Plateau

Le Réseau national pour la défense des droits des victimes des déchets toxiques de Côte d’Ivoire (Renadvidet-ci) organise un « sit-in pacifique » ce jeudi 3 novembre devant la trésorerie générale d’Abidjan-Nord au Plateau. Selon M. Charles Koffi, président du Renadvidet-ci, il s’agit pour les victimes de réclamer la reprise du processus d’indemnisation des victimes ambulatoires suspendu depuis le 17 septembre 2009. Le Renadvidet-ci estime à 30 000 personnes les victimes qui n’ont pas encore perçu leur indemnisation qui s’élève à 6 milliards de francs Cfa. En effet, sur les 100 milliards de francs Cfa perçus par l’État de Côte d’Ivoire, 22 milliards de francs Cfa ont été affectés à l’indemnisation de 101000 victimes où chacun devait percevoir la somme de 100 000 francs Cfa. Pour M. Charles Koffi, des opérations suspectes ont été réalisées à l’époque à partir de la trésorerie générale d’Abidjan-Nord en complicité avec Gohourou Claude et certains agents du trésor.

Story Timeline