abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

Côte d'Ivoire : Les victimes du déversement de déchets toxiques sont anxieuses d'obtenir justice

Les victimes du déversement de déchets toxiques par Trafigura attendent avec anxiété de savoir si elles toucheront un jour les 45 millions de dollars d'indemnité qui leur sont dus.... Le dernier épisode en date de la bataille juridique qui se joue actuellement est la décision de la Cour suprême ivoirienne de suspendre temporairement le transfert de cet argent à un groupe prétendant frauduleusement représenter les victimes. La décision prise fin janvier en appel d'autoriser le groupe portant le nom de Coordination nationale des victimes de déchets toxiques de Côte d'Ivoire (CNVDT-CI) à recevoir le montant des indemnités avait soulevé un tollé international... La Cour suprême fera savoir le 8 février si la suspension du transfert de l'argent doit se poursuivre.

Story Timeline