abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthC4067174-3DD9-4B9E-AD64-284FDAAE6338@1xinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshIconnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

24 Nov 2022

Author:
Pierre-Henri de Menthon, Challenges (France)

La Banque de France instaurera dès 2024 une « cotation verte » pour les entreprises

"Les entreprises vont avoir une "cotation verte" de la part de la Banque de France", 23 novembre 2022

Dès 2024, la cotation Banque de France devrait comporter des "indicateurs climat", qui s’ajouteront aux critères financiers et économiques actuels (activité, endettement), pour donner une appréciation globale sur la capacité d’une entreprise à honorer ses engagements…

La cotation Banque de France est une référence commune et reconnue, gratuite pour les entreprises, qui facilite le dialogue entre le prêteur et l’entreprise. Elle est un passage obligé pour les entreprises dès lors qu'il s'agit d'emprunter de l'argent. A la Banque de France, on souligne qu'il s'agit aussi d'un "regard extérieur et impartial sur la situation économique et financière de son entreprise." Il faudra donc bientôt aussi rajouter la "situation environnementale"…

Le fait d'avoir des éléments objectifs concernant les engagements climatiques labellisés par la Banque de France serait une révolution. Et pourrait simplifier le travail de tous ceux qui… travaillent sur la performances des entreprises en sortant des seuls critères économiques et financiers…

L'ensemble du monde de la finance propose aussi des crédits verts ou des placements verts, dont la classification obéit pour l'instant à des labellisations diverses et variées, alimentant la suspicion de "greenwashing" qui plane sur ce secteur. La Banque de France… [s’est] depuis plusieurs années dotée de moyens pour traquer l'information trompeuse sur le sujet. Avec sa "cotation verte", la Banque de France franchit un pas supplémentaire en devenant pro-active sur le sujet, via un référentiel dont les premières publications devraient concerner l'exercice 2023 des sociétés.

…L'enjeu est très important, car les entreprises qui auront une mauvaise cotation Banque de France auront de plus en plus de mal à trouver des investisseurs et/ou des prêteurs qui de plus en plus ont fait de l'ESG et du respect des labels verts un argument commercial. Il en sera de même pour les actionnaires des entreprises non conformes...