abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthC4067174-3DD9-4B9E-AD64-284FDAAE6338@1xinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshIconnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

10 Mar 2022

Author:
20 Minutes avec AFP (France)

Guerre en Ukraine : Uniqlo fait volte-face et suspend ses activités en Russie

Uniqlo change de cap. La marque d’habillement japonaise a finalement décidé de suspendre ses activités en Russie, a annoncé ce jeudi sa maison mère Fast Retailing, trois jours après avoir défendu un positionnement neutre et pacifiste qui a valu des critiques. « Tandis que nous poursuivions notre activité Uniqlo en Russie, il nous est apparu clairement que nous ne pouvions plus continuer du fait d’une série de difficultés », a indiqué Fast Retailing, évoquant parmi ces raisons des « problèmes opérationnels » et « l’aggravation du conflit » en Ukraine.

« Fast Retailing est vivement opposé à tout acte d’hostilité. Nous condamnons toutes les formes d’agression qui violent les droits humains et menacent l’existence pacifique des individus », insiste le groupe dans un communiqué...

De nombreuses autres grandes marques d’habillement ont déjà suspendu leurs activités en Russie, comme l’espagnol Inditex (Zara), le suédois H & M, les allemands Puma et Adidas ou encore le géant américain Nike. La semaine dernière, Uniqlo avait fait don de 10 millions de dollars et de 200.000 vêtements, couvertures et masques au haut-commissariat des Nations unies face à la crise humanitaire provoquée par l’invasion russe de l’Ukraine.

Une autre multinationale nippone, le cigarettier Japan Tobacco, a par ailleurs annoncé jeudi la suspension de tous ses investissements et activités marketing en Russie. Le groupe « ne peut pas exclure la possibilité d’une suspension de ses opérations de production dans le pays »...

Timeline