abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

Indonésie: un projet touristique de 3 milliards de dollars alarme les experts en droits humains de l’ONU

Des experts de l’ONU ont appelé aujourd’hui le gouvernement indonésien à respecter les droits humains dans le cadre d’un nouveau projet touristique de 3 milliards de dollars sur l’île de Lombok. Ce projet a donné lieu à des plaintes pour accaparements de terres, évictions de communautés autochtones de l’ethnie Sasak et intimidations et menaces à l’encontre de défenseurs des populations locales...

Les experts de l'ONU rappellent que des sources crédibles ont fait état de menaces, intimidations et évictions forcées sans compensations, dont sont victimes les résidents et résidentes du site. « A ce jour, la Compagnie de développement touristique n’aurait pas donné suite aux demandes de versement d'indemnités ou de règlement des litiges fonciers », ont déclaré les experts...

Financé en partie par la Banque asiatique d’investissement en infrastructure (AIIB), le projet a attiré plus d’un milliard de dollars de capitaux privés. Le groupe français VINCI Construction Grands Projets en est le principal investisseur, chargé de la construction du circuit de course, de plusieurs hôtels, d’un hôpital, d’un parc aquatique et d’autres installations.

Les experts ont également critiqué le manque de diligence de la part de la banque AIIB et des entreprises privées pour identifier, prévenir, atténuer et rendre compte de la manière dont elles traitent leurs impacts négatifs sur les droits de l'homme, comme le prévoient les principes directeurs des Nations unies sur les entreprises et les droits de l'homme...

En mars 2021, plusieurs experts des Nations unies ont fait part de leurs préoccupations dans des lettres conjointes adressées au gouvernement indonésien, à l'ITDC et à l'AIIB ainsi qu’aux entreprises privées concernées...Les lettres officielles adressées à l'Indonésie, à l'ITDC et à l'AIIB, ainsi que leurs réponses, seront accessibles au public dans la base de données des communications des procédures spéciales le 3 mai 2021, et le 25 mai pour les communications aux entreprises privées et à leur État d'origine.

Story Timeline