abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

La Cour suprême doit agir au bénéfice de toutes les victimes du déversement des déchets toxiques

La FIDH et ses organisations membres en Côte d’Ivoire, la Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme (LIDHO) et le Mouvement Ivoirien des Droits Humains (MIDH), seront particulièrement attentives à la décision que prendra la Cour suprême de Côte d’Ivoire le 8 février prochain espérant qu’elle agisse au bénéfice des victimes du déversement en août 2006 à Abidjan de déchets toxiques contenus dans le navire « Probo Koala », affrété par la société Trafigura. Ce déversement avait causé la mort de 16 personnes et intoxiqué des dizaines de milliers d’autres.

Story Timeline