abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Story

Les ONG interpellent les entreprises pétrolières pour prévenir la violation de droits humains dans le projet d'oléoduc entre l'Ouganda et la Tanzanie ; avec la réponse de Total

FIDH, Oxfam et d'autres ont publié deux rapports sur les risques pour les droits humains auxquels sont confrontées les communautés locales touchées par l'oléoduc Ouganda-Tanzanie. Ils comprennent le déplacement et la perte de moyens de subsistance. Total, la société qui mène le développement du pipeline, a accueilli favorablement les rapports et n'est pas d'accord avec certaines affirmations.

Story timeline