abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

Liban : Les enfants pauvres libanais & les enfants réfugiés syriens également confrontés au travail & à la déscolarisation

« Les enfants syriens réfugiés au Liban confrontés au travail des enfants et à la déscolarisation », 24 janvier 2017

(Photo credit: UNICEF/Romenzi)

...La vallée de la Bekaa enregistre la plus forte concentration de réfugiés syriens de tout le Liban. Dans certains villages, les Syriens sont plus nombreux que les Libanais. Le pays accueille quant à lui le plus grand nombre de réfugiés par habitant au monde, un pour quatre...La vallée est une région agricole fertile et la demande en main d’œuvre bon marché y est forte...Les adultes syriens réfugiés ont un accès limité au marché du travail au Liban, ce qui oblige souvent les enfants à travailler pour faire vivre leur famille. Les enfants sont moins bien payés que les adultes, ne sont pas tenus de présenter des papiers d’identité aux points de contrôle et sont moins susceptibles de connaître leurs droits...Non seulement le nombre d’enfants syriens qui travaillent est en hausse, mais le pourcentage d’enfants libanais exposés aux pires formes de travail des enfants augmente lui aussi. Les familles libanaises pauvres font souvent face aux mêmes problèmes que les familles de réfugiés syriens dont la grande majorité s’est établie dans les régions les plus pauvres du Liban...Tanya Chapuisat, Représentante de l’UNICEF au Liban [affirme] « Ce que nous pouvons faire, c’est intervenir en cas de travail particulièrement pénible, nous battre pour la réduction des horaires de travail et enfin, permettre aux familles syriennes de scolariser leurs enfants au lieu de les envoyer travailler dans les champs ou sur des chantiers. »...

Story Timeline