abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

Paramilitaires en Colombie : Chiquita mis en cause devant la CPI

Quatorze actuels et anciens responsables de Chiquita et de son ancienne filiale, Banadex, sont visés par la plainte pour « contribution » aux crimes contre l’humanité des paramilitaires colombiens, déposée sur le bureau de Fatou Bensouda ce 18 mai. Aucun d’entre eux n’est colombien. Ils vivent, ou ont vécu aux Etats-Unis...

La Coalition formée contre Chiquita Brand International Inc. ne réclame pas à la Cour l’ouverture d’une enquête. Pas à ce stade. Elle demande l’extension de l’examen préliminaire sur les crimes commis en Colombie, ouvert par le bureau du procureur en juin 2004...

La FIDH, membre de la coalition, demande donc à la Cour de surveiller de près les procédures en Colombie et de s’assurer que les responsables de Chiquita ne restent pas impunis. Si les autorités colombiennes devaient renoncer à poursuivre les « suspects », alors la Cour pourrait mener sa propre enquête et juger dans ses murs, estiment les plaignants. Pour eux, les responsables de Chiquita auraient « supervisé et autorisé »  des paiements aux [paramilitaires]...