abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Story

Rapport du Réseau Camerounais des Organisations des Droits de l’Homme (janvier 2014)

Click here to see the English version of this page. 

En janvier 2014, le Réseau Camerounais des Organisations des Droits de l’Homme (RECODH) a publié le « Rapport d’observation Respect des droits de l’homme sur les sites des grands projets: cas de Lom Pangar, Mballam, Mobilong et Nkamuna » et son résumé exécutif, qui soulèvent des inquiétudes au sujet du respect des droits de l’homme (discrimination, droit au logement, liberté syndicale, education, environnement etc.) sur les sites des grands projets au Cameroun.

Le Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme a invité les entreprises suivantes à répondre aux allégations :

- C&K Mining n'a pas répondu
- China International Water & Electric (CWE)réponse disponible en anglais [PDF] et en chinois [PDF]
- Coyne & Bellier (filiale de GDF Suez) : réponse [PDF]
- Electricity Development Corporation (EDC) : analyse et résumé de la réponseanalyse intégrale du Rapport d’observation du RECODH [PDF]

Company Responses

Coyne & Bellier View Response
C&K Mining

No Response

China International Water & Electric (CWE) View Response
Electricity Development Corporation (EDC) View Response

Story Timeline