abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

Reprise de l'examen aux Pays-Bas de l’affaire dans laquelle 4 veuves accusent Shell de complicité dans l'arrestation et exécution de leurs maris activistes au Nigeria

« Nigeria/Pays-Bas, audition dans l’affaire Kiobel contre Shell », 8 octobre 2019

L’examen de l’affaire Kiobel c. Shell reprend à La Haye le 8 octobre. Pour la première fois, des personnes témoigneront au sujet de pots-de-vin que Shell leur aurait offerts contre de faux témoignages, sur la base desquels les « neuf Ogonis » - dont le mari d’Esther Kiobel - ont été condamnés à mort et exécutés...

Esther Kiobel et trois autres femmes - Victoria Bera, Blessing Eawo et Charity Levula - accusent Shell d’avoir été complice de l’arrestation, la détention et l’exécution illégales de leurs époux. Ces quatre hommes ont été pendus en 1995, en même temps que le célèbre militant Ken Saro-Wiwa et quatre autres hommes, après avoir été condamnés à l’issue d’un procès manifestement inéquitable...

Shell rejette toutes ces allégations ; elle affirme, de plus, que le tribunal devrait rejeter l’affaire pour défaut de compétence et prescription...

Story Timeline