abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthC4067174-3DD9-4B9E-AD64-284FDAAE6338@1xinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshIconnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

23 Apr 2022

Author:
Huffington Post avec AFP (France)

Thales dément avoir vendu à la Russie des armes "utilisées pour tuer des civils"

Une nouvelle entreprise française pointée du doigt par Kiev. Un conseiller de la présidence ukrainienne a accusé ce vendredi 22 avril le groupe français d’équipements de défense Thales d’avoir contourné les sanctions et vendu en 2015 à la Russie du matériel utilisé en Ukraine pour tuer des civils. Une affirmation réfutée par Thales.

Sur Twitter, Mikhaïlo Podolyak, conseiller du président ukrainien Volodymyr Zelensky, a affirmé qu’“une famille [qui] tentait de s’échapper [...] a été tuée par des assassins russes”. “Tuée, comme c’est maintenant prouvé, avec des armes françaises vendues en contournement des sanctions en 2015”, a-t-il ajouté.

Démentant avoir contourné les sanctions contre la Russie, Thales, interrogé par l’AFP, dit s’être “toujours conformé strictement aux réglementations françaises et internationales y compris concernant l’application des sanctions européennes de 2014 à l’égard de la Russie”.

“Aucun contrat d’export d’équipement de défense n’a été signé avec la Russie depuis 2014 et aucune livraison n’a été effectuée à la Russie depuis le début du conflit en Ukraine”, selon le groupe, qui ajoute que “toute information laissant penser le contraire est erronée et donc trompeuse”. L’entreprise dit avoir par ailleurs décidé de cesser ses activités en Russie...

Timeline