abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

Un tribunal allemand rejette la plainte d’un agriculteur péruvien contre RWE pour sa responsabilité pour les dommages causés par le réchauffement climatique

« Climat : la justice allemande rejette la plainte d'un fermier péruvien contre un géant de l'énergie », 15 décembre 2016

C’était la première plainte du genre en Europe, mais la justice allemande l’a rejetée. Saùl Luciano Lliuya, un agriculteur et guide de haute montagne péruvien, qui demandait une compensation à l’énergéticien allemand RWE pour les dommages causés par le réchauffement climatique dans sa commune de Huaraz, dans le nord du Pérou, a été débouté, jeudi 15 décembre. Ses demandes étaient en partie « irrecevables » et en partie « infondées », a fait savoir le tribunal d’Essen dans un communiqué.

… Selon [M. Lliuya, RWE]– dont aucune centrale n’est basée au Pérou – est partiellement responsable de la fonte des glaciers andins. Et celle-ci fait peser la menace d’une inondation de grande ampleur sur sa famille, sa propriété, et près de la moitié des habitants de Huaraz…

Le tribunal l’a débouté de sa demande, jugeant que RWE ne pouvait être rendu responsable individuellement d’une telle menace, car « il existe de nombreux autres émetteurs qui dégagent des gaz à effet de serre ». Dans un communiqué, RWE a, de son côté, expliqué qu’en raison de la multiplicité des sources d’émissions de gaz à effet de serre dans le monde – naturelles ou industrielles –, et de la complexité du climat, il n’est pas « possible d’imputer juridiquement à un seul émetteur des effets spécifiques du changement climatique ».

…[M. Lliuya fera] « très probablement » appel du jugement du tribunal d’Essen.

Story Timeline