abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthC4067174-3DD9-4B9E-AD64-284FDAAE6338@1xinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshIconnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb

This page is not available in English and is being displayed in French

Article

5 Aug 2022

Author:
Nastasia Michaels, Geo (France)

Une étude identifie les 10 acteurs financiers ayant le plus d'impact sur le futur du climat

"Blackrock, Vanguard, Arabie Saoudite : Qui sont les 10 acteurs financiers détenant les clés contre le changement climatique ?", 27 juillet 2022

Pour lutter contre le changement climatique, encore faut-il déterminer quelles sont les entreprises et institutions qui en ont réellement le pouvoir !

C'est l'objectif que se sont fixés quatre chercheurs en économie, auteurs d'une étude parue dans la revue scientifique Environmental Innovation and Societal Transitions. D'après les résultats de leur analyse - consultée par GEO.fr, les 10 acteurs financiers ayant le plus d'impact sur le futur de notre climat seraient les suivants, par ordre décroissant :

  • Blackrock (conseil en investissement, Etats-Unis)
  • Vanguard Group (conseil en investissement, Etats-Unis)
  • Gouvernement de l'Inde
  • State Street Corp (conseil en investissement, Etats-Unis)
  • Gouvernement royal de l'Arabie Saoudite
  • Dimensional Fund Advisors (conseil en investissement, Etats-Unis)
  • Life Insurance Corporation of India (entreprise publique contrôlée par l'Etat indien)
  • Norges Bank (fonds souverain de la Norvège)
  • Fidelity Investments (conseil en investissement, Etats-Unis)
  • Capital Group Company (conseil en investissement, Etats-Unis)...

Ensemble, les 10 principaux acteurs financiers identifiés par l'étude représentent près de la moitié (49,5 %) du potentiel d'émissions lié aux réserves fossiles détenues par les 200 entreprises du CU200, estimé à quelque 647 GT de gaz à effet de serre - soit le triple du "budget carbone" dont l'humanité dispose si elle veut rester en dessous des 1,5 °C de réchauffement...

Alors, que faudrait-il faire pour inverser la tendance ? "Les acteurs financiers peuvent voter dans les assemblées générales des entreprises de combustibles fossiles. Ils devraient pousser ces compagnies à mettre en place des plans de transition", propose Alain Naef. Un schéma qui s'était produit pour le mastodonte américain Blackrock, avant un rétropédalage (CNBC, 11/5/2022).

"Ensuite, (les actionnaires) devraient élire de nouveaux administrateurs au conseil d'administration de ces entreprises, qui auraient une expertise dans le domaine des énergies renouvelables" , poursuit l'économiste, prenant pour exemple le cas du fonds spéculatif activiste "Engine No.1" vis-à-vis de la compagnie pétrolière ExxonMobil (New York Times, 9/6/2021).