Le Sénégal mise sur sa stabilité politique et la bonne gouvernance pour développer son industrie minière, selon un responsable du ministère des Mines et de la Géologie

Author: Maimouna Dia, La Tribune Afrique (Maroc), Published on: 25 October 2019

"Rokhaya Samba Diène : « Le Sénégal mise sur sa stabilité, l’organisation efficace et la bonne gouvernance de l’industrie minière »", 25 octobre 2019

Pilier du Plan Sénégal Emergence (PSE), le secteur minier représente près de 84,6 % de l’industrie extractive, selon l’ITIE. Par son nouveau code minier, le pays tente à la fois d’attirer les investisseurs, de satisfaire les revendications des communautés locales et de générer plus de valeur de l’exploitation de ses minerais. Un exercice périlleux décortiqué par Rokhaya Samba Diène, directrice générale de la Prospection et de la promotion minière du Sénégal (DPPM)...

La TRIBUNE AFRIQUE - Quels selon les changements majeurs institués par le nouveau code minier du Sénégal, la loi 2016-32 adoptée il y a trois ans ? Rokhaya Samba Diène - "Parmi les innovations majeures de cette législation, nous pouvons citer la réduction de la durée de validité du permis de recherche. [Elle est fixée à 4 ans renouvelables deux fois au maximum à 3 ans pour chaque renouvellement, soit 10 ans au total, contre 12 ans dans la loi de 2003]. C'est un avantage pour le pays sachant qu'il permet de réduire le gel des permis...Le Sénégal a aussi institué dans son nouveau code le fonds d'appui au secteur minier tiré du reversement par l'Etat d'un montant issu de l'exploitation pour la recherche et le développement..."

Le Sénégal a été positivement apprécié par l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE). Concrètement, quelles sont les dispositions prises par le pays pour créer de la valeur sur les produits d'exportation miniers ? "L'Etat- sénégalais a essayé de réguler les redevances, en fonction du degré de transformation faite sur place, une réduction est appliquée sur la redevance de l'entreprise minière..."

Kédougou, principale région aurifère du Sénégal, a été le théâtre de troubles, de tensions entre les autorités et les communautés locales. Comment l'Etat sénégalais a-t-il procédé pour calmer ou satisfaire les revendications ? "Dans toutes les zones d'activités minières, nous avons le programme social minier qui est une forme de RSE [responsabilité sociétale d'entreprise] que l'Etat avait développé en collaboration avec les sociétés minières, les communautés, les administrations concernées..." 

Read the full post here