hide message

Hello! Welcome to the Resource Centre.

We hope you find our free tools and resources useful. Did you know we also work directly with community advocates, providing them with the skills and resources to document corporate human rights abuses and effectively communicate with business?

This is only possible through generous donations from people like you.

Please consider supporting our work.

Thank you,
Phil Bloomer, Executive Director

Donate now hide message

Mali: Les populations ne bénéficient pas des retombées de l'or, selon un analyste

Get RSS feed of these results

All components of this story

Article
+ Français - Hide

Author: M. A. D. MaliActu.net (Mali)

Au plan national, l’argent de l’or finance une partie du budget de l’Etat. Les gros bonnets aussi reçoivent leurs enveloppes dans le plus grand secret et en liquide. Mais, le plus gros bénéfice revient aux investisseurs sud-africains, propriétaires des mines. Plusieurs facteurs expliquent le super bénéfice de ces investisseurs qui ne cherchent qu’à faire des profits..L’or, est un des principaux produits d’exportation de notre pays. A ce titre,  il constitue certes une richesse dont on peut s’en glorifier, mais constitue en même temps un instrument d’asservissement de nos populations entre les mains des investisseurs sud-africains (Anglo Gold Ashanti et RandGold Ressource) et certains de nos fonctionnaires corrompus qui travaillent avec ces multinationales. Ce qui est ignoré de nos compatriotes, c’est que les deux multinationales (Anglo Gold Ashanti et Rand Gold Ressource) sont dirigées par nos cadres nationaux. La politique de tropicalisation des entreprises est une méthode intelligente d’exploitation des forces productives. Car, dit-on, l’on n’est mieux trahi que par les seins. La stratégie est basée sur la vieille méthode des colons «  diviser pour mieux régner ». Elle met les ouvriers noirs et leurs patrons noirs dos-a-dos et s’en lave les mains dans toutes les questions sociales. Ces bardés de diplômes  ne sont en fait que des fusibles du système. Ils reçoivent de belles primes pour mieux réprimer leurs frères noirs, qui seraient tentés de se révolter. Avec ce système, elles ont réussi à briser la capacité de résistance de tous les syndicats nationaux. Anglo Gold Ashanti et Rand Gold Ressource sont des entreprises qui ont accumulé de solides expériences dans la gestion des ressources humaines en Afrique du Sud. La tropicalisation est donc une adaptation du système à l’environnement local...

 

Read the full post here

Article
+ Français - Hide

Author: EL Hadji B. Doumbia, MaliActu.net (Mali)

Notre pays est le troisième producteur du métal jaune en Afrique, mais il figure parmi les plus pauvres au monde. De nos jours, l’exploitation de l’or a largement dépassé celle du coton dans le PIB national. Malgré cet état de fait, le Mali bénéficie très peu de la manne aurifère...Le secteur minier est déconnecté de l’économie nationale qu’il n’alimente que très peu. Selon la Banque mondiale, les données macro-économiques ont moins d’importance car le secteur minier est le plus isolé de l’économie malienne. En clair, le Mali ne profite pas de l’actuelle ruée vers l’or. Pour le FMI, l’impact direct sur la réduction de la pauvreté et les revenus nationaux est limité parce que la nature enclavée du secteur exige des technologies avancées. En plus, la hausse des prix internationaux de l’or stimule les recettes fiscales et accélère les capacités d’exploration et d’exploitation du secteur minier, mais les effets économiques directs sur la main-d’œuvre et les intrants sont relativement modestes. L’or n’a ainsi aucun effet direct sur l’industrie malienne...Les raisons de l’isolement sectoriel de l’or sont de deux ordres. La première est inhérente au secteur minier peu consommateur de main d’oeuvre au Mali...les mines emploient officiellement 12.000 personnes, soit à peine un dixième du nombre de salariés que comprend le secteur formel...moins de 3.000 personnes suffisent à exploiter les deux principales mines du pays, Sadiola et Morila. Une jeune mine comme Loulo a créé 1 100 emplois. Ces données comprennent les expatriés même si plus de neuf emplois sur dix sont occupés par des Maliens. La seconde est inhérente aux difficultés structurelles de l’économie malienne...La corruption au Mali est systémique...Le secteur minier semble directement être concerné par la corruption tant dans l’attribution des titres miniers que pour la négociation des conditions d’exploitation.

Read the full post here