Apple révèle que ses sous-traitants ont commis plus d'infractions au droit du travail en 2017

Author: Mathieu Chartier, Les Numériques, Published on: 13 March 2018

« Apple : des violations du droit du travail en hausse en 2017 », 9 mars 2018

La présentation que fait Apple de son dernier rapport sur les conditions de travail des salariés de ses fournisseurs se veut rassurante. Pourtant, derrière une forte baisse des partenaires mal notés lors des audits se cache une augmentation des infractions constatées.

Pour la 12e année consécutive, Apple a publié son "Supplier Responsibility Progress Report", qui détaille les résultats des différents audits menés chez ses sous-traitants, analysant leurs pratiques et notant plus particulièrement les éventuelles infractions au droit du travail. On y apprend qu'en 2017, les violations ont augmenté, ce qui s'explique au moins en partie parce qu'Apple a eu recours à de nouveaux fournisseurs et assembleurs...Le nombre d'infractions sévères constatées a doublé par rapport à 2016, alors même que ce sont celles pour lesquelles Apple revendique une tolérance zéro.

Sans entrer dans le détail de toutes les constatations faites par Apple, signalons que 38 de ces violations concernent des falsifications de planning...De la même manière, Apple a sanctionné deux cas de travail infantile. Trois des plus importantes infractions aux règles imposées par Apple à ses sous-traitants furent des cas de "servitude pour dettes", que les Nations Unies considèrent comme une forme d'esclavage.

...La totalité des fournisseurs d'Apple a accepté de se soumettre à ces audits spéciaux, ce qui a débouché sur la mise au ban de 10 partenaires l'an dernier.

Read the full post here

Related companies: Apple