hide message

Hello! Welcome to the Resource Centre.

We hope you find our free tools and resources useful. Did you know we also work directly with community advocates, providing them with the skills and resources to document corporate human rights abuses and effectively communicate with business?

This is only possible through generous donations from people like you.

Please consider supporting our work.

Thank you,
Phil Bloomer, Executive Director

Donate now hide message

This piece of content is part of a larger story, but that story is not available in your language. We do still recommend you read this content in the context of this story:

Antoine Frérot, PDG de Veolia : « L'entreprise a besoin d'être utile »

Author: Françoise Fressoz et Philippe Escande, Le Monde Economie, Published on: 23 March 2018

[Inscription requise]

Invité du Club de l’économie du Monde, jeudi 22 mars, Antoine Frérot, PDG de Veolia et président du groupe de réflexion l’Institut de l’entreprise, est revenu sur les conclusions du rapport Notat-Senard qui plaide pour une inscription dans la loi des missions de l’entreprise et pour plus de salariés dans les conseils d’administration.
Une entreprise, pour se développer, a besoin d'un projet, d'une utilité....L’entreprise, c’est bien plus que la sempiternelle dialectique, depuis un siècle, entre le capital et le travail. C’est un projet collectif, une aventure humaine. Si les propositions du rapport Notat-Senard sont reprises dans la loi, je pense que cela rappellera à tous ceux qui contribuent à ce projet pourquoi ils le font, ce qu’ils en attendent et à trouver une meilleure harmonie dans le fonctionnement, la stratégie de l’entreprise et la répartition de ses fruits....[Le débat] que je défends en mon nom personnel n'est pas majoritaire, ni parmi le patronat, ni même au sein de l'institut de l'entreprise que je préside. Il y a d'autres voies que la modification du code civil pour réconcilier les Français avec l'entreprise, mais c'est sans doute la plus symbolique et la plus forte. Lorsque je rencontre des patrons d'entreprises familiales, pour lesquels la durée et la transmission de l'entreprise sont sans doute un objectif-clé, je ne les sens pas hostiles à cette idée....
L'enjeu est de donner les moyens et le pouvoir nécessaires aux responsables locaux, tout en imposant à tous des règles qui priment sur le pouvoir local. Il faut suivre deux voies en parallèle. D'abord, rappeler en permanence les règles et, surtout, expliquer que ce ne sont pas seulement un ensemble d'interdits mais que leur respect est créateur de valeur et de confiance. Or, il n'y a pas de contrat, d'investissement ou de partenariat sans confiance. Celle-ci est un actif-clé pour une entreprise. La deuxième chose est de sanctionner, de façon proportionnée, les fautes, pour montrer ce que l'on risque en cas de transgression.

Read the full post here

Related companies: Veolia (formerly Vivendi)