This piece of content is part of a larger story, but that story is not available in your language. We do still recommend you read this content in the context of this story:

Le chef de l’Etat Macky Sall répond à l’opposition boycotteuse « C’est un débat national, non un débat politicien »

Author: Jean Michel Diatta, Sud Quotidien (Sénégal) , Published on: 13 June 2018

La concertation initiée pour trouver une loi d’orientation sur la gestion des recettes issues de l’exploitation du pétrole et du gaz n’est pas l’apanage des acteurs politiques, même s’ils en font partie. C’est du moins la précision du chef de l’Etat, Macky Sall, qui a dit sa conviction que personne ne doit accaparer le débat, dans la mesure où il est pour «toutes les forces vives de la Nation». Il n’a pas manqué d’exprimer par ailleurs sa disponibilité à ouvrir le Cos/Pétrogaz aux membres de la société civile et autres institutions tout en préconisant la mise sur pied de garde-fous. A noter, par ailleurs une forte présence à cette concertation nationale des forces vives de la Nation, avec celle des chefs coutumiers et religieux, ainsi que de la société civile et du secteur privé national...Le chef de l’Etat a profité de la tribune pour prendre certaines mesures. Suite à la demande de la société civile, il a décidé d’ouvrir le Comité orientation stratégie (Cos/Pétrogaz) à des forces nouvelles. Il en est ainsi de la société civile et même des membres de l’Assemblée nationale, s’ils le souhaitent. Cependant, Macky Sall estime qu’il faut mettre des garde-fous pour éviter des dérapages..le président Macky Sall a salué la pertinence des propositions formulées. Il a promis un examen attentif par le gouvernement...de toutes les préoccupations des acteurs, notamment le contrôle des opérations de production, les questions environnementales, la commercialisation, la participation du secteur privé national, les modalités de répartition des revenus, la gouvernance pétrolière, etc. Il a instruit le Cos/Pétrogaz de poursuivre les échanges avec tous les segments de la société et de mettre en place un dispositif de collecte des contributions en vue de la finalisation consensuelle du projet de loi relative à la gestion des revenus pétroliers et gaziers. Il souhaite en fait que cette loi soit présentée en session extraordinaire, dès le mois d’octobre...Le chef de l’Eta a en outre engagé le gouvernement de mettre un plan cadre de gestion environnementale et sociale, afin de mieux préserver l’environnement.       .

Read the full post here