This piece of content is part of a larger story, but that story is not available in your language. We do still recommend you read this content in the context of this story:

Huile de palme : action en justice des associations environnementales contre la raffinerie de Total

Author: Amis de la Terre, Published on: 11 July 2018

Jusqu'à 550 000 tonnes d'huile de palme et de dérivés pourront être importées chaque année par Total pour produire du carburant à La Mède, soit une augmentation de 64% des importations françaises d'huile de palme. Avec de tels volumes, des dizaines de milliers d'hectares de forêts tropicales pourraient être détruits, avec des conséquences dramatiques sur le climat et la biodiversité...Enfin, Total a échoué à démontrer que des projets alternatifs et moins nuisibles pour la planète avaient été envisagés. « L'huile de palme est en réalité la pire voie de reconversion pour le site de La Mède...Total doit proposer un projet qui préserve les emplois et soit économiquement viable, écologiquement durable », explique Julie Marsaud, coordinatrice du réseau Forêt de France Nature Environnement...Plus globalement, la transition écologique est un défi pour la zone industrialo-portuaire du port de Marseille-Fos, sa transformation est un enjeu fort dont l'ensemble des parties prenantes doivent se saisir pour qu'elle soit juste et menée de manière anticipée : Etat, collectivités, citoyens, industriels, salariés et syndicats.

Read the full post here