Selon une agence de notation, les entreprises n'informent pas assez les investisseurs des risques climatiques de leurs activités

Author: Guillaume Benoit, Les Echos, Published on: 8 October 2018

« Les entreprises communiquent encore trop peu sur le risque climatique », 26 septembre 2018

Moody's tire le signal d'alarme. Pour l'agence de notation, 11 secteurs représentant 2.200 milliards de dollars de dette évaluée par ses services présentent une exposition de crédit très élevée au risque climatique. Autrement dit, soit le changement climatique lui-même, soit les politiques mises en place pour préserver le climat peuvent avoir un impact important sur la qualité de leur crédit. Au premier rang de ces secteurs sensibles, figure sans surprise celui de l'exploitation du charbon. Pour ce dernier, comme pour les activités de service aux collectivités ou de production d'énergie non régulés, la pression se fait déjà sentir...A l'heure actuelle, la transparence reste limitée, selon la TCFD. Si la plupart des sociétés dévoilent des informations liées au climat, les conséquences financières sont rarement précisées. Peu d'entre elles décrivent la résilience de leur stratégie face à différents scénarios de risque. Et ces renseignements sont souvent disséminés dans plusieurs rapports de gouvernance.

Read the full post here