Des associations appellent l'UE à adopter un politique plus offensive contre la discrimination à l'embauche

Author: Clément Nicolas, EURACTIV, Published on: 6 November 2018

« L’UE attendue au tournant sur le front des discriminations », 6 novembre 2018

Réalisé fin octobre [2018] par Harris Interactive, [un sondage montre] que 84 % des Français sont favorables à un renforcement des sanctions européennes contre les employeurs coupables de discrimination à l’embauche [déjà prévu par l’article 13 de ce traité d’Amsterdam]...

[Ces résultats font échos à] la directive sur les travailleurs détachés [qui] est très critiquée.

[Celle-ci prévoit qu'une] entreprise peut embaucher temporairement un ressortissant de l’UE aux conditions salariales en vigueur dans le pays où le travail est effectué, mais payer les cotisations salariales au pays duquel provient l’employé...

Après 27 mois de négociation, les eurodéputés [l'ont] adopté..., un dossier symbolique des divisions entre l’Est et l’Ouest de l’UE [qui consacre] un système [qui] ne profiterait qu’aux entreprises...

Face à la toute puissance des multinationales, [Sandra Regol de EELV] plaide...pour « faire passer une résolution au Parlement européen afin que l’UE parle d’une seule voix sur les questions de violation des droits humains à l’embauche ou dans les évolutions de carrière »...

Le 2 octobre, [EELV]...a déposé une proposition de résolution pour pousser l’UE à faire plus dans ce domaine...

Read the full post here