Zambie : Les ONG critiquent la visite d’un conseiller fédéral suisse de la mine de Glencore régulièrement accusé d’atteinte à l’environnement et d’évasion fiscale

Author: Boris Busslinger, Le Temps (Suisse), Published on: 10 January 2019

« Ignazio Cassis et Glencore: le ministre, la mine de cuivre et le tweet », 9 janvier 2019

En allant visiter une exploitation appartenant à Glencore [en Zambie], Ignazio Cassis, [un conseiller fédéral Suisse] a déchaîné la fureur des ONG, [en twittant] : « Visite des installations de Mopani Copper Mines. Impressionné par les efforts en faveur de la modernisation des installations et de la formation des jeunes »…

La raison: le filon de cuivre est exploité par le géant anglo-suisse Glencore, dont les activités sont fortement critiquées par les défenseurs des droits de l’homme et de l’environnement.

Jean-Marc Crevoisier, porte-parole du département…[considère] « logique de se rendre sur le site de Glencore, qui emploie 16 000 personnes sur place et dont le siège est en Suisse »… 

Régulièrement accusé d’atteinte à l’environnement, d’évasion fiscale ou encore de corruption, le groupe basé à Zoug a remporté un Public Eye Award de l’entreprise « la plus irresponsable » en 2008.

Cette polémique montre une chose, se réjouit le comité d’initiative pour des multinationales responsables, « la sensibilité sur le sujet va crescendo ». 

Déposée en 2016, l’initiative qui exige que les entreprises domiciliées en suisses respectent également les droits de l’homme à l’étranger a été catégoriquement refusée par le Conseil fédéral. Le Conseil national a toutefois accepté un contre-projet en juin...

Read the full post here

Related companies: Glencore