Hide Message

Updating the Resource Centre Digital Platform

The Business & Human Rights Resource Centre is at a critical point in its development. Our digital platform is home to a wealth of information on business and human rights, but hasn’t had a visual refresh for a number of years.

We will soon be updating the site to improve its usability and better serve the thousands of people that use our site to support their work.

Please take an advance peek at our new look, and let us know what you think!

Thank you,
Alex Guy, Digital Officer

Find Out More Hide Message

L'administration américaine interdit l'importation de l'or de la RD Congo et le diamant du Zimbabwe pour lutter contre le travail forcé et celui des enfants

Author: Carole Kouassi, Africanews (Rép. du Cong), Published on: 8 October 2019

"Les Etats-Unis sanctionnent l'or de la RDC et le diamant du Zimbabwe", 3 octobre 2019

L’or de la République démocratique du Congo et le diamant zimbabwéen doivent se refaire une virginité… En tout cas s’ils veulent de nouveau entrer sur le sol américain. Dans une circulaire diffusée en début de semaine, la douane américaine a imposé des restrictions sur ces ressources minières provenant des deux pays...

En République démocratique du Congo, les Etats-Unis renforcent davantage le pouvoir de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs, qui a initié un processus de certification pour les minerais...Ainsi, il incombe aux entreprises américaines de s’assurer que l’or qu’elles importent respecte la législation au risque de voir leurs cargaisons saisies par les douanes américaines...Selon les chiffres sur les minerais congolais, de l’or artisanal d’une valeur approximative de 600 millions de dollars quitte chaque année la RDC via des réseaux de contrebande, et au profit des groupes armés...

Au Zimbabwe, c’est le « travail forcé » imputé aux mineurs qui est pointé par les autorités américaines. Dans la mine de Marange en particulier, les diamants bruts artisanaux seraient produits sous l’effet de la force. Conséquence, ils ne sont plus autorisés à entrer sur le sol américain, a conclu l’agence américaine des douanes et de la protection des frontières qui brandit des preuves qu’elle aurait accumulées...

Pour le gouvernement zimbabwéen, cette décision est tout simplement une nouvelle sanction économique des Etats-Unis, estimant que les preuves auxquelles fait référence Washington sont « un mensonge sans vergogne ».

 

 

 

Read the full post here