L'industrie extractive africaine souffre de maux comme la corruption, le blanchiment d'argent et l'évasion fiscale, selon des experts

Author: Agence de Presse Sénégalaise (APS), Published on: 8 October 2019

"Le GIABA pointe des irrégularités dans l'industrie extractive africaine", 4 octobre 2019

"L’industrie extractive de l’Afrique...est indéniablement un secteur entaché d’irrégularités", indique le rapport 2018 du GIABA [Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique]...[Le]...GIABA [est] l’institution spécialisée de la CEDEAO chargée du renforcement des capacités des Etats membres dans la prévention et la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme dans la région... 

Les irrégularités notées dans le secteur de l’industrie extractive en Afrique sont relatives à l’exploitation minière artisanale illicite, l’évasion fiscale, les contrats frauduleux, la corruption de haut niveau et à la criminalité organisée, a fait savoir M. Aba...le secteur extractif demeure la principale source de devises et constitue l’épine dorsale de onze des quinze économies des États de l’Afrique de l’Ouest...‘’L’ingérence politique inappropriée et la faible volonté politique de renforcer les cadres juridiques, de fournir des garanties ou d’améliorer la gestion ont perduré malgré les appels croissants en faveur de la bonne gouvernance dans le secteur extractif’’, a-t-il expliqué.

Dans certains pays la mauvaise gestion du secteur a fait perdurer l’insécurité et même déstabilisé les gouvernements, à travers notamment l’exploitation minière traditionnelle (…) qui se fait en Afrique de l’Ouest par des méthodes formelles et informelles, illégales, a-t-il listé...la corruption constitue une des infractions sous-jacentes les plus graves du secteur extractif, par laquelle d’importantes quantités de produits illicites font l’objet de blanchiment, a-t-il fait observer.

Read the full post here