hide message

Welcome to the Resource Centre

We make it our mission to work with advocates in civil society, business and government to address inequalities of power, seek remedy for abuse, and ensure protection of people and planet.

Both companies and impacted communities thank us for the resources and support we provide.

This is only possible because of your support. Please make a donation today.

Thank you,
Phil Bloomer, Executive Director

Donate now hide message

Les entreprises de reconnaissance faciale freinées par les préoccupations en matière de vie privée

« La reconnaissance faciale tente un passage en force », 10 janvier 2020

Chaque année au début du mois de janvier, Las Vegas voit débarquer dans ses hôtels-casinos 175.000 afficionados de technologie avides de découvrir les dernières innovations des plus grands fabricants technologiques du monde en espérant découvrir une pépite parmi les 1.200 start-ups présentes...

...[S]’il y a une technologie qu’il était difficile d’ignorer, c’est la reconnaissance faciale.

Freiné par les préoccupations en matière de vie privée, le secteur a du mal à faire valoir le bien-fondé d’un business qui pourrait lui rapporter gros, très gros.

L’organisation de l’événement a instauré pour la première fois cette méthode d’identification pour tous les participants...

...Le CES (Consumer Electronics Show) est organisé par un consortium d’entreprises qui n’est pas étranger à ce choix. Baptisé CTA, ce lobby travaille pour les intérêts de bon nombre d’entreprises technologiques qui verraient d’un bon œil que la reconnaissance faciale devienne la norme qu’on annonce depuis des années et bénéficie enfin d’une image plus positive. Freiné par les préoccupations en matière de vie privée et de gestion des données, le secteur a du mal à faire valoir le bien-fondé d’un business qui pourrait lui rapporter gros, très gros...

...CNET a révélé que deux entreprises spécialisées dans la reconnaissance faciale et qui étaient exposantes l’année dernière au CES et avaient même reçu un prix de l’organisation, sont désormais sur une liste noire du département américain du commerce. Elles sont accusées d’avoir participé, au travers de leur technologie, à des violations des droits de l’Homme envers les musulmans en Chine.

Read the full post here