Canada : La police arrête 60 personnes manifestant contre un projet de pipeline sur des territoires autochtones

Author: Raphael Pirro, La Presse , Published on: 13 February 2020

« Multiples manifestations contre le gazoduc Coastal GasLink » 11 février 2020

Le projet de gazoduc Coastal GasLink, dans le nord-ouest de la Colombie-Britannique, continue de susciter la grogne de manifestants écologistes et autochtones autant dans l’ouest que l’est du pays, notamment à Vancouver, Montréal, Victoria, Ottawa, et même St. John’s, à Terre-Neuve...

Près de 60 personnes ont été arrêtées lundi à Vancouver et à Delta, ville située à proximité du projet de pipeline, après que la police eut exécuté une injonction contre des manifestants bloquant des ports achalandés dans les deux villes.

À Montréal, ils étaient environ 200 à se rassembler à l’extérieur des nouveaux bureaux du premier ministre Justin Trudeau, dans sa circonscription de Papineau, sous l’œil aguerri des agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM)...

Au cœur du mouvement se trouve la communauté Wet’suwet’en, dont le territoire est inscrit dans le tracé du projet de gazoduc. Les manifestants à travers le pays revendiquent non seulement l’annulation du projet, mais désirent démontrer leur solidarité avec les peuples autochtones...

Jen Wickham, porte-parole de l’un des cinq clans qui composent la nation Wet’suwet’en, a affirmé que ses membres dirigés par des chefs héréditaires défendaient leur territoire contre la construction du gazoduc Coastal GasLink.

« Nous sommes les propriétaires légitimes de notre territoire et nous continuerons à affirmer notre souveraineté. Ce n’est pas une question de protester. Il s’agit de leur domicile. »

Read the full post here

Related companies: Coastal Gas Link (subsidiary of TransCanada Corporation)