Côte d'Ivoire: Le président de la Fondation mondiale du cacao s'oppose à un éventuel blocage des exportations de cacao vers les USA pour lutter contre le travail forcé des enfants

Author: Agence Ecofin (Suisse), Published on: 25 February 2020

"« Une interdiction des exportations de cacao ivoirien vers les USA serait contre-productive » Richard Scobey (WCF)", 18 février 2020

Un éventuel blocage des exportations ivoiriennes de fèves de cacao vers les USA pour des motifs liés au travail forcé des enfants dans les vergers fera plus de mal que de bien pour la filière. C’est ce qu’estime Richard Scobey (photo), président de la Fondation mondiale du cacao (WCF).

Alors que cette interdiction plane depuis quelques mois déjà sur le secteur, elle a été ravivée le 14 février dernier par un dossier envoyé aux Services américains des douanes et de la protection des frontières par trois organismes de défense des droits humains...il s’agit de la Corporate Accountability Lab, International Rights Advocates et de la Civil Rights Litigation Clinic. Dans leur requête, ces organisations brandissent notamment des fichiers audios et vidéos attestant de la réalité du travail infantile dans les plantations cacaoyères.

Elles appellent de ce fait, des entreprises mondiales comme Nestlé, Hershey ou Mondelez à fournir d’ici août, la preuve que leur matière première ne résulte pas d’un processus de production dégradant d’un point de vue humain sous peine d’une fin des importations depuis la Côte d’Ivoire.  

Pour M. Scobey, cette démarche si elle se concrétisait pourrait renforcer la pauvreté des producteurs déjà démunis alors que la majorité d’entre eux est exempte de telles pratiques. « Cet appel irresponsable pour un blocage des importations de cacao depuis la Côte d’Ivoire va plus tôt aggraver la situation au lieu de contribuer à son amélioration », confie le responsable...près de 8 000 enfants ont été sortis des plantations de cacao depuis 2012.

 

Read the full post here

Related companies: Hershey Mondelēz International Nestlé