Le chocolatier Barry Callebaut face au travail des enfants

Author: Renat Kuenzi, swissinfo, Published on: 19 December 2010

La route est encore longue qui mène à l’abolition du travail des enfants, relève Jürgen Steinemann, patron de Barry Callebaut. Et pourtant, cela figure parmi les priorités du programme du plus gros fabricant de chocolat du monde, dont le siège est à Zurich. Interview. Malgré le lancement de son «Programme de partenariat de qualité (QPP)» avec les producteurs de cacao, Barry Callebaut ne peut pas exclure totalement le travail infantile, confesse Jürgen Steinemann avec une franchise désarmante. Mais la présence de ses propres collaborateurs dans les exploitations de cacao offre la meilleure garantie possible qu’aucun enfant n'y est employé contre sa volonté...
[Steinemann :] Avec le QPP, nous cherchons aussi à faciliter aux paysans et à leur famille un meilleur accès à l’éducation, à l’eau potable et aux soins médicaux.
swissinfo.ch: Le travail des enfants est une conséquence de la pauvreté...Est-ce naïf de dire qu’on peut améliorer la chaîne en commençant par augmenter le prix d’achat aux producteurs?
J.S.: Outre le fait que les paysans ont reçu beaucoup plus au cours des deux dernières années à la suite de la forte augmentation du prix de cacao,...je renvoie aussi la balle dans le camp des consommateurs: s’ils étaient disposés à payer plus cher, cela allégerait toute la chaîne, du producteur au consommateur.

Read the full post here

Related companies: Barry Callebaut