hide message

Welcome to the Resource Centre

We make it our mission to work with advocates in civil society, business and government to address inequalities of power, seek remedy for abuse, and ensure protection of people and planet.

Both companies and impacted communities thank us for the resources and support we provide.

This is only possible because of your support. Please make a donation today.

Thank you,
Phil Bloomer, Executive Director

Donate now hide message

Senegal: BP agreed to pay around $10bn to a businessman involved in a suspicious energy deal says BBC Panorama and Africa eye; BP and Frank Timis reject the allegations

Get RSS feed of these results

All components of this story

Article
10 June 2019

Who Gets to Get Rich? Lessons from BP’s Senegal Payout

Author: Natural Resource Governance Institute

According to a BBC investigationbroadcast last week, a recent oil deal in Senegal was festooned with red flags that signaled the potential for controversy and possible corruption...In 2011, the Senegalese government awarded the rights to explore two offshore oil blocks to a company called PetroTim. When a new Senegalese government came into power in 2012, it allowed PetroTim to retain rights to the blocks. In 2014, PetroTim transferred the rights to Timis Corporation which is owned by the controversial businessman Frank Timis. That same year, the American oil company Kosmos acquired 60 percent of the blocks from Timis and began exploring for oil and gas. Kosmos found major natural gas reserves, and BP then joined the partnership. Finally, as reported by the BBC, BP bought out Timis Corporation in 2017 for $250 million and a share of the gas field’s future royalties... The deals should not have proceeded in this way...

According to the BBC investigation, the award of the licenses to PetroTim, the transfer to Timis Corporation and subsequent events exhibited at least a whopping seven of our red flags, and possibly two more:

  1. Unqualified company: PetroTim had no exploration experience, and was incorporated up a few weeks after the contract was signed, according to the investigation.
  2. Controversial player: From decades of work in West Africa’s extractive sector, Frank Timis leaves behind a record of numerousdisturbing controversieslying to investors and accusations ofhuman rights abuses.
  3. Business relationship with a politically exposed person (PEP):By the time Kosmos arrived on the scene, Timis Corporation had hired the brother of Senegal’s president Macky Sall, who was elected in 2012.
  4. Company payments to a PEP: Timis Corporation employed the president’s brother and paid him $25,000 per month. The BBC also reported a secretive payment from Timis Corporation to an offshore company owned by the president’s brother, though the company and the brother deny the payment ever existed.
  5. Conflict of interest: The president oversaw decisions that benefited a company for which his brother worked...

The presence of these red flags does not prove that corruption or criminal wrongdoing occurred, and many of the parties have denied wrongdoing. In a statement to the BBC, Frank Timis and the Timis Corporation call the accusations “entirely false” and state that his company’s “pioneer capital, drive and experience” along with industry relationships were essential for unlocking the block’s potential. The Senegalese president disputed the claims against his brother, who also denied aspects of the story and said he would take legal action against the BBC. BP “rejects any implication that it acted improperly in the acquisition of our interests in Senegal” and stated that it “conducted extensive and appropriate due diligence” before acquiring the license. The company also rejected the BBC’s estimates of the royalty payments to Timis. 

Read the full post here

Article
+ Français - Hide

Author: walfadjri (Sénégal)

Les leaders du Congrès de la Renaissance Démocratique (CRD) qui regroupe le Mouvement Tekki, l’Alliance pour la citoyenneté et le travail, le Parti de l’Émergence citoyenne, le Mouvement pour la République des Valeurs, Taxaw Temm, la LD Debout et Ensemble, saisissent la balle au rebond et accablent Macky Sall et son jeune frère au sujet de l’affaire Pétro Tim qui refait surface. Dans le communiqué ci-dessous, Mamadou Lamine Diallo, Abdoul Mbaye et Cie parlent « d’association de malfaiteurs » et demandent au procureur de faire son travail...

"Une enquête indépendante et neutre de la BBC diffusée le 03 Juin 2019 apporte un éclairage nouveau sur le scandale inqualifiable que représente l’immixtion du « parrain » Frank Timis dans le secteur pétrolier sénégalais en complicité avec les plus hautes autorités du pays de 2012 à nos jours en particulier le Président de la République, Macky Sall. Cette enquête confirme que...

En définitive, nous sommes en présence d’un cas manifeste d’association de malfaiteurs ou se mêlent corruption, concussion, et non transparence qui n’aurait jamais existé n’eut été l’implication directe et personnelle de Macky Sall, de Aly Ngouille Ndiaye et de hauts fonctionnaires de l’Etat.  La responsabilité ultime de Macky Sall est flagrante. 

Dès lors le Congrès de la Renaissance Démocratique, en raison des grands torts causés au peuple sénégalais estime que : 1. Le procureur de la République doit engager les actions les plus immédiates pour dénouer les contrats frauduleux et générateurs de corruption et faire prendre les sanctions les plus sévères envers les auteurs et complices de ce crime d’Etat. 2. L’assemblée nationale doit en relation avec le procureur engager les mesures nécessaires pour présenter devant la haute cour de justice les responsables de ce crime d’Etat...".

Read the full post here

Article
+ Français - Hide

Author: Manon Laplace, Jeune Afrique

Dans une enquête diffusée dimanche, la BBC affirme détenir les preuves qu’Aliou Sall, frère cadet du président de la République Macky Sall, aurait touché des pots-de-vin liés à l’attribution de deux champs pétroliers et gaziers à l’homme d’affaires Frank Timis, en 2012. Le frère du président dément et parle d’un « paiement imaginaire »...« Un scandale à dix milliards de dollars ». L’enquête diffusée dimanche 2 juin par la BBC a créé une onde de choc au Sénégal. Dans un reportage de 28 minutes, la chaîne britannique accuse notamment la compagnie pétrolière British Petroleum (BP) d’avoir accepté de verser quelque 10 milliards de dollars de royalties à l’homme d’affaires roumano-australien Frank Timis. Lequel avait signé en 2012 un contrat pétrolier controversé avec le Sénégal...

La BBC insiste notamment sur les conditions d’attribution des concessions à la société de Frank Timis et accuse Aliou Sall d’avoir touché un versement de 250 000 dollars lors de la rétrocession des blocs par Frank Timis à British Petroleum...« Un paiement qui a tout l’air d’un pot-de-vin », accuse le reportage, qui affirme s’appuyer sur un échange de mails entre Frank Timis et son trust offshore dans lequel l’homme d’affaires réclame 250 000 dollars pour couvrir le supposé versement de taxes à l’État du Sénégal...

La réaction d’Aliou Sall n’a pas tardé. Face à la vague d’indignation qu’a soulevé le reportage au Sénégal et sur les réseaux sociaux, le frère du président, également directeur général de la Caisse des dépôts et consignations et maire de Guédiawaye...[nie en bloc]...« C’est absolument faux ! Je n’ai jamais – directement ou indirectement – reçu 250 000 dollars de Timis Corporation, pas plus qu’Agritrans. Il s’agit d’un paiement imaginaire », a-t-il martelé. Il ajoute n’avoir « jamais fait de demande de paiement d’une quelconque fiscalité pour le Sénégal » lorsqu’il était le gérant de Petro-Tim Sénégal...

Read the full post here

Article
+ Français - Hide

Author: RFI

Au Sénégal, Aliou Sall contre-attaque et annonce une plainte contre la BBC. Ce lundi 3 juin, dans un long documentaire, la chaîne publique britannique a soupçonné le frère du président Macky Sall d’avoir touché un pot-de-vin. En 2012, Aliou Sall était salarié de l’homme d’affaires Franck Timis, qui a obtenu, la même année, deux concessions de gaz et de pétrole au large du Sénégal. La BBC évoque une demande de virement de 250 000 dollars de Franck Timis sur le compte d’une société, Agitrans, dirigée par Aliou Sall. Des accusations démenties lors d’une conférence de presse, ce lundi, par Aliou Sall et ses avocats.

Devant une nuée de caméras, Aliou Sall, visiblement serein, a démonté pièce par pièce l’enquête de la BBC en dénonçant d’ailleurs un documentaire à charge et affirmé qu’il n’avait donc jamais touché les 250 000 dollars évoqués. « Quand on vous dit : "Vous avez vu les documents". Cela veut dire que vous avez vu un document attestant que j’ai reçu un transfert de 250 000 dollars. C’est faux. En dehors de ce transfert imaginaire de 250 000 dollars, on ne me reproche que d’être le frère du président de la République », a-t-il déclaré.

Les avocats d’Aliou Sall ont donc indiqué que deux plaintes seraient déposées pour diffamation, ainsi que l’a spécifié Maître Dieng. « Nous allons immédiatement et sans délai porter plainte contre la BBC. Au niveau international, c’est donc le cabinet de Londres qui va s’en charger, et au niveau local, le plus rapidement possible », a-t-il annoncé.

La BBC affirme dans son documentaire que Franck Timis, en revendant ses deux concessions de gaz et de pétrole au groupe BP, a obtenu 250 millions de dollars et qu’il toucherait près de 10 milliards de dollars sur les quarante prochaines années. Des chiffres improbables pour Aliou Sall.

« Je ne vois pas comment une compagnie qui doit gagner, en trente ans, 7 milliards de dollars bruts, peut payer des royalties de 10 milliards de dollars. C’est tout à fait incongru », estime-t-il.

Les dossiers du gaz et du pétrole provoquent de vives tensions au sein de la classe politique. Le documentaire de la BBC devrait, une nouvelle fois, relancer les débats.

Read the full post here

Article
+ Français - Hide

Author: RFI

Au Sénégal, le frère de Macky Sall, Aliou est accusé par la BBC d’avoir touché des pots-de-vin lors de l’attribution de deux champs pétroliers et gaziers. À l’époque, Aliou Sall était salarié de l’homme d’affaires Franck Timis, qui a obtenu les concessions au large du Sénégal. Ce ne sont pas les premiers soupçons de corruption à l’encontre d’Aliou Sall, qui rejette ces accusations et menace de porter plainte alors que le média britannique diffuse pour la première fois des documents confidentiels...

C’est en 2012 que l’homme d’affaires Franck Timis a obtenu deux concessions de gaz et de pétrole. Deux contrats validés par le président sénégalais Macky Sall. La BBC publie un email de Franck Timis daté de 2014. L’homme d’affaires indique que 250 000 dollars doivent être versés à l’État sénégalais pour payer des taxes, sauf que l’argent, affirme le média britannique, atterri sur le compte d’une société, Agitrans, qui est dirigée par Aliou Sall...

Les avocats du frère de Macky Sall ont démenti ces accusations de corruption et menacé de porter plainte contre la BBC. En 2016, la multinationale britannique BP a racheté les concessions sénégalaises de Franck Timis pour 250 millions de dollars. Nos confrères publient l’accord confidentiel entre les deux parties : il est indiqué que Franck Timis va toucher de BP dans les 40 prochaines années entre 9 et 12 milliards de dollars de redevances..

Rejet de tout versement illégal. Comme Aliou Sall, Franck Timis rejette tout versement illégal. Les deux hommes ne travaillent plus ensemble. En 2017, Aliou Sall a été nommé directeur de la Caisse des Dépôts.

Read the full post here

Article
+ Français - Hide

Author: Seneweb (Sénégal)

La coalition ‘’Publiez ce que vous payez’’ s’est prononcée sur l’affaire Aliou Sall, relative au contrat pétrolier. Le président de cette coalition exige ainsi l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur cette affaire. Sur la Rfm, cette organisation de la société civile, qui s’investit dans la transparence des industries extractives (ITIE) et les hydrocarbures, interpelle les corps de contrôle.

‘’Nous considérons que ce sont des informations assez outrageuses pour le Sénégal. Cette situation est assez complexe et pourrait entacher notre position prestigieuse au sein de l’ITIE ou nous sommes 1er en Afrique et 4e au monde’’, renseigne Ibrahima Sory Diallo.

Read the full post here

Article
+ Français - Hide

Author: Le Quotidien (Sénégal)

Abdoul Mbaye est intervenu dans le documentaire de la BBC accusant Aliou Sall d’avoir touché des pots de vin pour faciliter l’octroi de contrat d’exploration gazière et pétrolière à Petro Tim. A cet effet, Aliou Sall a annoncé une plainte et s’est attaqué à l’ancien premier ministre. “ Je n’ai jamais connu un homme aussi irresponsable que Abdoul Mbaye. Il a été co-signataire du décret présidentiel. Aujourd’hui il affirme n’être au courant de rien“ a déclaré ce 3 mai 2019.

Abdoul Mbaye n’a pas tardé à répondre...l’ancien premier ministre a dit avoir hâte que le développement judiciaire de cette affaire commence. « Il n’a qu’à engager toute mesure qui peut contribuer à faire éclater la vérité. S’il considère que les informations données ne sont pas conformes à la vérité, une plainte permettra de faire éclater la vérité dans ses moindres details. Je rappelle qu’une plainte avait été annoncée lorsque les premières révélations sont tombées. Une menace de plainte a été brandie par son ami, mentor et employeur Frank Timis. D’ailleurs Me El Hadji Diouf avait été retenu comme avocat. A ce jour il y a toujours rien. Nous souhaitons la tenue de ce procès pour que lumière soit faite. Il y a près d’un an j’ai déposé une plainte portant sur cette affaire en citant Aliou Sall et je n’ai pas eu de réponse. Il faut que les Sénégalais sachent tous les détails de cette affaire : Le rôle de Aliou Sall, Aly Ngouille Ndiaye. J’apprends aujourd’hui que même Abdoulaye Timbo serait concerné. Je suis pressé que les développements judiciaires de cette affaire commencent » a dit Abdoul Mbaye.  

Read the full post here

Article
+ Français - Hide

Author: Le Quotidien (Sénégal)

...[Aliou Sall]...Le frère du Président [de la République] est accusé d’avoir touché des pots de vin d’une valeur de 1,5 millions $ et 3 millions $ en action dans les sociétés de Frank Timis. Selon la BBC, Alioune Sall a facilité l’octroi de contrat de concession gazière et pétrolière à la société Pétrotim.

“De graves accusations de la Bbc ». Voici le commentaire que Alioune Sall a fait quelques heures après la publication du documentaire Sénégal : Un scandale à 10 Milliards de dollars.

Aliou Sall se défend en 5 points : « J’ai apporté des réponses très claires à la BBC par mes avocats. Je constate que la BBC n’a pas voulu tenir compte de mes réponses.

  1. : Ce document a donné la parole à l’opposition radicale sénégalaise : Abdoull Mbaye et Lamine Diallo sont intervenus tout comme Ousmane Sonko et Thierno Sall qui vont certainement sortir dans les prochaines heures. Ils n’ont pas donné la parole à aucun membre de la société civile. Aucun membre de la société civile n’a été entendu. c’est  une démarche pas pro. Bbc affirme qu’il y a une manifestation contre ma personne en montrant une marche qui n’a rien à voir avec ma personne.
  2. Philip Cadwell, qui intervient dans le documentaire, est un ancien employé de Frank Timis. Ils sont en conflit.
  3. 250 millions $ c’est, selon BBC, le montant de la transaction entre Bp et Timis; Je ne suis pas au courant, je n’ai jamais rencontré un responsable de BP, Alioune Sall n’a rien à voir.
  4. Mon salaire a été injustement révélé. Ce n’est en rien d’illégal. Des collègues percevaient plus ou moins, c’est confirmé dans le milieu du pétrole.
  5. Je n’ai jamais reçu de payement à travers Agritrans Sarl. Créé en 2011, elle n’est plus active depuis que je travaille pour l’Etat du Sénégal. Les affirmations de BBC sont totalement fausses ».

Read the full post here

Article
3 June 2019

BP to pay billions for suspicious Senegal gas deal

Author: BBC

BP has agreed to pay around $10bn (£8bn) to a businessman involved in a suspicious energy deal.

The energy giant bought Frank Timis' stake in a gas field off the coast of Senegal for $250 million in 2017.

But documents obtained by BBC Panorama and Africa Eye reveal that BP will also pay his company between $9bn and $12bn in royalties.

Both BP and Mr Timis deny any wrongdoing.

Read the full post here

Article
+ Français - Hide

Author: Seneweb (Sénégal)

BP, le géant de l'énergie, a accepté de payer près de dix milliards de dollars à un homme d'affaires impliqué dans un contrat pétrolier controversé, d’après une enquête de la BBC. BP avait acheté les actions de Frank Timis dans un gisement de gaz au large des côtes du Sénégal pour 250 millions de dollars en 2017. Mais les documents obtenus par BBC Panorama et Africa Eye révèlent que BP versera également à sa société entre neuf et douze milliards de dollars en redevances. BP et M. Timis ont tous deux nié tout acte répréhensible dans cette affaire.

Read the full post here