abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

Esta página no está disponsible en español y se muestra enFrench

Artículo

Belgique : Des ONG inquiètes du respect de la vie privée et du choix des entreprises pour le "tracking" dans le cadre de la lutte contre la Covid-19

« Tracking: trois organisations de défense des droits humains interpellent le gouvernement », 17 avril 2020

La Ligue des droits humains (LDH), la Fédération internationale pour les droits humains et la Liga voor Mensenrechten ont adressé vendredi une lettre ouverte au gouvernement fédéral pour faire part de leurs inquiétudes au sujet des solutions technologiques de "tracking" dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Les organisations avertissent que "les droits humains ne doivent pas devenir des victimes collatérales". Les trois organisations dénoncent "le caractère a priori excessif et prématuré des projets de tracking"...Les organisations de défense des droits humains estiment également que le consentement de chacun, la transparence, l'accès à l'information et l'absence de discrimination représentent des conditions sine qua non à la mise en œuvre du tracking. De plus, "aucun contrat ne doit être passé avec des entreprises ou acteurs impliqués dans des violations des droits humains ou ne disposant pas d'une politique efficace relative à son devoir de vigilance en matière de droits fondamentaux"...

 

Story Timeline