abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

Esta página no está disponsible en español y se muestra enFrench

Artículo

Coronavirus : premiers cas positifs dans une mine de cuivre de Glencore en RDC

Kamoto Copper Company (KCC), filiale du géant minier Glencore, a annoncé mardi six cas positifs à la Covid-19 dans sa mine de cuivre/cobalt située dans la province de Lualaba en RDC. Il s’agit de travailleurs désormais isolés chez eux sous surveillance médicale, et qui ne présentent, apprend-on, aucun symptôme de la maladie.

De sources proches relayées par Reuters, les opérations minières n’ont pour le moment pas été affectées. Les équipes sanitaires de la province procèdent actuellement à la recherche des personnes ayant été en contact avec les travailleurs testés positifs, afin de les mettre également en isolement.

Cette annonce intervient alors que le ministre des Mines a indiqué il y a quelques jours, vouloir entamer des négociations avec les compagnies minières, afin d’instaurer un moratoire sur le confinement des employés dans les mines.

Pour rappel, KCC a annoncé en avril une réduction de ses prévisions de production cette année, comptant désormais livrer 26 000 tonnes de cobalt contre 29 000 tonnes précédemment. La société est détenue à 75 % par Glencore, via sa filiale Katanga Mining.

Story Timeline