abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

Esta página no está disponsible en español y se muestra enFrench

Artículo

Equateur - corruption : Chevron implique l'entourage du président Correa

La multinationale pétrolière américaine Chevron affirme que le procès ouvert contre elle en Equateur pour dommages à l'environnement est vicié par une trame de corruption prévoyant des pots-de-vin pour un total de trois millions de dollars. Chevron implique le juge en charge du dossier, ainsi que "des personnes disant représenter le gouvernement équatorien et le parti Alianza Pais" du président Rafael Correa... la compagnie pétrolière assure avoir adressé "à des autorités de l'Equateur et des Etats-Unis" la documentation et des vidéos, diffusées avec leur retranscription sur le site Internet de Chevron, prouvant la collusion entre le juge Juan Evangelista Nuñez Sanabria et l'entourage présidentiel... Le juge Nuñez a démenti toute implication dans la trame de corruption. Au nom du gouvernement équatorien, le secrétaire juridique de la Présidence de la République, Alexis Mera, estime dans un communiqué que "Chevron tente de dévier le cours du procès" en utilisant des "conversations interceptées de manière délictueuse" dans la crainte d'une sentence défavorable. [fait aussi référence à Petroecuador, Texaco (devenu une filiale de Chevron)]

Story Timeline