abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

Esta página no está disponsible en español y se muestra enFrench

Artículo

France : L'État refuse d'accorder le dispositif de chômage partiel à Amazon suite à la fermeture de ses entrepôts

« Le chômage partiel refusé à Amazon par l'Etat », 4 mai 2020.

Le ministère du Travail a annoncé ce lundi 4 mai qu’Amazon n’aurait pas le droit au dispositif de chômage partiel...ce régime qui permet aux entreprises de se faire rembourser par l’État les salaires versés...“La récente décision de la Cour d’appel de Versailles a évidemment eu un impact sur notre activité en France (...). Dans ce cadre, nous avons également sollicité une aide, comme ont pu en bénéficier d’autres entreprises en France”, a précisé la direction d’Amazon...Amazon a été sommé par la cour d’appel de Versailles de procéder à une évaluation des risques liés à la crise du coronavirus avec les représentants du personnel et de réduire son activité d’ici là sous astreinte de 100.000 euros par infractions constatée. Le groupe a préféré fermer ses entrepôts jusqu’au 5 mai inclus...

Les syndicats CGT, CFDT et SUD d’Amazon France ont proposé à la direction une reprise progressive d’activité...ils qualifient de “proprement indécente” la demande de chômage partiel d’Amazon et soulignent que “ce dispositif a été mis en place pour venir en aide aux salariés des entreprises dont l’activité est rendue impossible dans la période...Amazon a fait le choix de fermer temporairement ses entrepôts...tout en poursuivant son activité depuis ceux européens, pour mieux se soustraire à deux décisions de justice successives”, s’indignent-ils.

Story Timeline