abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

Esta página no está disponsible en español y se muestra enFrench

Artículo

Lutte contre le travail des enfants: La crise sanitaire du coronavirus ne doit pas annihiler les efforts de l’État de Côte d'Ivoire

« Covid-19 : Protégeons les enfants contre le travail des enfants, maintenant plus que jamais ! » C’est le thème de l’édition 2020 de la Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants (Jmlte) commémorée ce 12 juin à l’échelle de la planète. L’événement, cette année, intervient dans un contexte marqué par la pandémie de la Covid-19.

La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Pr Ly-Ramata, vice-présidente du comité interministériel de lutte contre le travail des enfants, a, dans la déclaration du gouvernement relative à la Jmlte 2020, relevé que la crise sanitaire du coronavirus fait courir à bon nombre d’enfants un risque accru d’être engagés dans des formes de travail qui leur sont interdites. « La pandémie pourrait aussi faire basculer dans le travail de nombreux enfants vulnérables qui sont obligés de trouver de quoi assurer leur survie, et parfois celle de leurs familles. Si l’on n’y prend garde, cette situation risque d’annihiler tous les efforts consentis jusque-là ainsi que les progrès réalisés ces dernières années par l’État de Côte d’Ivoire pour bouter le fléau hors du territoire national » [a-t-elle averti]...

Les mesures barrières visant à freiner la propagation du coronavirus, toujours au dire de Ly-Ramata, entraînent inéluctablement des dysfonctionnements au niveau des systèmes de protection sociale et des activités économiques. « Pour de nombreuses familles et leurs enfants, cela engendre des pertes potentielles de revenus et une aggravation de leur vulnérabilité. Ce qui pourrait aggraver les causes profondes du travail des enfants », a-t-elle mis en garde.

Story Timeline