abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapelocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewprofilerefreshnewssearchsecurityPathtagticktooltiptwitteruniversalityweb

Esta página no está disponsible en español y se muestra enFrench

Artículo

Maldives : Des travailleurs migrants manifestent après ne pas avoir reçu de salaire depuis six mois ; les entreprises avancent des retards de paiement liés à la Covid-19

« Aux Maldives, la pandémie de Covid-19 aggrave le sort des travailleurs migrants », 29 juillet 2020.

...La majorité des travailleurs expatriés aux Maldives sont des ouvriers non qualifiés qui travaillent dans les secteurs de la construction et du tourisme. La plupart sont originaires d’Inde, du Bangladesh et du Népal. Ces travailleurs sont particulièrement susceptibles d’être exploités et nombre d’entre eux sont victimes de trafic d'êtres humains...La pandémie de Covid-19 a aggravé leur sort : actuellement, 1 472 travailleurs bangladais ont été testés positifs au Covid-19, ce qui représente la moitié des 3 369 cas enregistrés aux Maldives...

Contacté par la rédaction des Observateurs de France 24, un porte-parole d'Island Expert Pvt, l’entreprise qui embauche ces travailleurs sur le site d’Hulhumalé, a nié les accusations de mauvais traitements...En juillet, alors que plusieurs entreprises de construction n’avaient pas payé leurs employés depuis plusieurs mois - et même avant la pandémie - la situation s’est empirée. "Le versement des salaires de notre personnel a été retardé depuis le début de l'année, représentant entre trois et quate mois de retard de paiement, en raison d'importants paiements non reçus de nos clients tels qu'Ensis Fisheries Pvt Ltd", a encore expliqué le porte-parole d'Island Expert Pvt à notre rédaction...

L’entreprise avait promis de payer les salaires dus ces sept derniers mois au 12 juillet, mais les ouvriers n’ont reçu que l'équivalent de 89 euros chacun. Certains ont expliqué au journal local Sun Media qu’ils devraient recevoir au moins 290 euros par mois....c’est au moins 180 000 euros qui n’ont pas été versés...Après des affrontements avec la police, 41 d’entre eux ont été arrêtés...

Le 3 juillet, une autre manifestation avait eu lieu sur l’île de Bodufinolhu, qui développe une station touristique via l'entreprise RIX...Or, les ouvriers travaillant sur ce projet n’ont pas été payés depuis six mois. Et quand ils ont réclamé leurs salaires, ils ont reçu des menaces de mort, selon Fathimath Saaira...

Mariyam Shunana est la présidente du Public Interest Law Center (PILC), organisation qui représente 198 ouvriers qui n’ont pas reçu de salaire : « Il s'agit du plus grand recours collectif jamais intenté devant le Tribunal du travail. Il y a beaucoup de violations des droits humains : les faire travailler et ne pas les payer pendant six mois, ne leur permettant pas de rentrer dans leur pays. C’est comme de l’esclavage des temps modernes.»...Human Rights Watch a récemment condamné les restrictions de manifestations imposées par le gouvernement des Maldives ainsi que les discours xénophobes...

Story Timeline