Ocultar el mensaje

¡Hola! Bienvenido/a al Centro de Información.

Esperamos que encuentre útiles nuestras herramientas y recursos de acceso gratuito. ¿Sabías que también trabajamos directamente con actividades en comunidades, ofreciéndoles capacidades y recursos para documentar las violaciones de derechos humanos por las empresas y comunicarse efectivamente con ellas?

Esto sólo es posible gracias a los donativos que generosamente recibimos de gente como usted.

Por favor considere apoyar nuestro trabajo.

Muchas gracias,
Phil Bloomer, Director Ejecutivo

Apóyanos ahora Ocultar el mensaje

Este contenido es parte de un artículo más largo, pero no está disponible en español. Sin embargo recomendamos que pueda leerlo en el contexto de este texto:

Télécoms : au Niger, le siège d'Orange mis sous scellé pour non-paiement d’impôts

Autor(a): Aboubacar Yacouba Barma, La Tribune Afrique (Maroc), Publicado en: 30 November 2018

Orange est de nouveau dans la tourmente au Niger...Des agents des impôts ont débarqué...au siège local d'Orange à Niamey et ont aussitôt procédé à la mise sous scellé de ses différents services pour non-paiement d'impôts. La direction de l'opérateur...confirme qu'à la suite « d'un redressement fiscal contestable d'un montant de plus de 22 milliards FCFA, la Direction générale des impôts du Niger a ordonné, ce 29 novembre 2018, dans un très court délai après la notification du redressement, la fermeture des locaux à usage professionnel pour non-paiement d'impôt d'Orange Niger ». Orange Niger s'est dit, par ailleurs, « particulièrement étonnée de cet empressement de l'administration et regrette la brutalité de telles mesures, compte tenu en particulier des montants exorbitants réclamés, qui représentent près de 50% du chiffre d'affaires d'Orange Niger, alors même que depuis sa création elle a toujours entretenu un dialogue constructif avec les autorités ». L'opérateur...ajoute qu'il compte exercer toutes les voies de recours qui lui sont ouvertes devant les tribunaux, « en particulier pour sauvegarder la continuité de l'entreprise, gravement menacée par ces décisions unilatérales et disproportionnées »...« Depuis le démarrage de ses activités en 2008 et jusqu'à date, Orange Niger s'est toujours acquitté de ses obligations fiscales (d'impôts, taxes et redevances) conformément aux lois et textes en vigueur au Niger comme le confirment les attestations de régularité fiscale délivrées par la Direction générale des impôts », a par la suite précisé Orange Niger...Orange Niger semble privilégier le bras de fer en contestant les sanctions qui lui ont été infligées mais des négociations sont déjà en cours pour un règlement à l'amiable du contentieux qui risque de finir devant les tribunaux.

Lea todo el artículo aquí