États-Unis : Un juge ordonne la cessation des activités du pipeline Dakota Access dans l'attente d'une réévaluation environnementale

Auteur: Radio-Canada, Publié le: 9 July 2020

« Le pipeline Dakota Access devra cesser ses activités d'ici 30 jours »

Un juge du District de Columbia aux États-Unis a ordonné que l’oléoduc Dakota Access, qui fait l’objet d’une vive contestation de la part de nations autochtones et d’environnementalistes depuis quatre ans, cesse ses activités au plus tard le 5 août. 

Dans sa décision, le juge James E. Boasberg se range du côté de la nation sioux de Standing Rock et annule le permis de l'entreprise Energy Transfer Partners en vertu duquel du pétrole peut être transporté par l'oléoduc Dakota Access sous le lac Oahe, qui fait partie du territoire de Standing Rock...

« Compte tenu de la gravité des erreurs commises par le Corps des ingénieurs de l’armée américaine en regard de la NEPA [la loi nationale américaine sur l'environnement], […] des dommages potentiels que représente cet oléoduc chaque jour, la Cour est forcée de conclure que le flux de pétrole du Dakota Access doit cesser », note-t-il...

C'est une victoire pour les Sioux de Standing Rock, qui ont tenté de mettre un terme aux activités du pipeline devant les tribunaux, mais aussi sur le terrain. Au cours de la construction du Dakota Access, des manifestations ont donné lieu à de violentes altercations entre les militants autochtones et les autorités.

 

Tout lire

Entreprises concernées: Energy Transfer Partners