30 entreprises du CAC 40 répondent au questionnaire préparé par des ONG sur les Principes directeurs de l’ONU

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
5 June 2014

[PDF] Questionnaire « Entreprises et droits humains »: Analyse de réponses

Auteur: CCFD-Terre Solidaire, Collectif Ethique sur l’Etiquette, Ethique et Investissement, Meeschaert Asset Management, Peuples Solidaires et Sherpa

Le 25 mars 2014, le CCFD-Terre Solidaire, le Collectif Ethique sur l’Etiquette, Peuples Solidaires et Sherpa, membres du Forum Citoyen pour la Responsabilité Sociale des Entreprises, en partenariat avec l’association Ethique et Investissement et Meeschaert Asset Management ont adressé un questionnaire aux entreprises du CAC 40. Composé de cinq questions, il est destiné à analyser la perception qu’ont ces acteurs majeurs de l’économie française du contenu des Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’Homme…aujourd’hui considéré[s] comme la norme internationalement reconnue en la matière…[qui] s’adresse aussi bien aux Etats qu’aux acteurs privés…Le taux de réponse atteint 85% des entreprises sollicitées. Cela constitue un signal fort de l’intérêt que les entreprises accordent au sujet du respect des droits humains dans le cadre de leurs activités et au dialogue avec les parties prenantes…

Tout lire

Article
4 June 2014

Multinationales et droits humains : les entreprises du CAC 40 s’expriment

Auteur: CCFD-Terre Solidaire, Collectif Ethique sur l’Etiquette, Ethique et Investissement, Meeschaert Asset Management, Peuples Solidaires et Sherpa

Interrogées par des organisations de la société civile, en association avec des investisseurs responsables, 30 entreprises ont répondu à un questionnaire sur les principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits humains…Bien qu’une grande partie d’entre elles déclare adhérer aux principes (devoir des Etats de protéger les populations des atteintes à leurs droits fondamentaux, devoir des entreprises de respecter ces droits, et l’accès des victimes à la réparation, le cas échéant) elles se montrent majoritairement défavorables à une évolution du droit qui permettrait leur application effective. Pour ce qui relève du droit des victimes à la justice, elles privilégient les mécanismes extra-judiciaires non contraignants au recours judiciaire…[Fait référence à Accor, Alstom, BNP Paribas, Bouygues, Capgemini, Carrefour, Crédit agricole, EDF, GDF Suez, Gemalto, Kering, L’Oréal, Legrand, LVMH, Michelin, Orange, Pernod Ricard, Publicis, Renault, Safran, Saint Gobain, Sanofi, Schneider Electric, Société Générale, Solvay, Technip Coflexip, Unibail, Vallourec, Veolia Environnement (anciennement Vivendi), Vivendi]

Tout lire