A cause d'exonérations fiscales et douanières accordées au secteur minier, Le Sénégal a perdu en 8 ans plus de 400 milliards de francs CFA, selon les autorités

Auteur: Agence de Presse Sénégalaise (APS), Publié le: 6 December 2016

"Le Sénégal a perdu en 8 ans plus de 400 milliards de francs CFA dans le secteur minier (ministre)", 5 décembre 2016

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Aly Ngouille Ndiaye a révélé que le Sénégal a perdu, entre 2005 et 2012, plus de 400 milliards de francs CFA dans le secteur minier, en termes d’exonération fiscale et douanière. Durant cette même période, s’agissant de dividendes et autres, "le secteur minier n’avait prévu que 42 milliards de francs CFA", a-t-il précisé...D’après M. Ndiaye, "en 2012, quand le président Macky Sall arrivait au pouvoir, les redevances minières étaient de 2, 300 milliards de francs CFA. Cette année, cette redevance est à 15 milliards de francs CFA".  "A la même période, les Industries chimiques du Sénégal (ICS) qui exploitaient principalement le phosphate étaient à l’agonie. En 2014, nous avons cherché un repreneur, un industriel qui est revenu et qui a mis 225 millions de dollars sur l’engagement qu’il avait pris", a dit Aly Ngouille Ndiaye...Pour M. Ndiaye, l’exploitation du zircon, dont la production a démarré un 2014, est aussi une réalité au Sénégal. "Pour ce qui est de l’or, depuis le début, nous avions que Sabodala [Gold, appartenant à Teranga Gold]...nous aurons, au moins, trois unités industrielles d’or", a promis le ministre de l’Industrie et des Mines.

Tout lire

Entreprises concernées: Indorama Industries Chimiques du Sénégal (joint venture Indorama, IFFCO, Govt. of Senegal) Teranga Gold