Algérie : La FIDH accuse les multinationales de violer les droit du travail dans le sud du pays, « une vaste zone de non droit »

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
22 February 2010

Algérie : les multinationales violent le droit du travail en toute impunité

Auteur: Fédération internationale des ligues des Droits de l'Homme (FIDH)

Meryem Medhi, cadre abusivement licenciée par la multinationale British Gas [BG Group], poursuit une grève de la faim de plus de 70 jours. L’entreprise se tait, les autorités laissent faire. Mais Meryem est le symbole de la souffrance de milliers de travailleurs du Sud algérien... Région pétrolière sous haute surveillance..., le poumon économique du pays est une vaste zone de non droit... [Les] autorités n’ont pris aucune mesure pour restaurer le droit du travail à Hassi Messaoud.. [fait aussi référence à Compass]

Tout lire

Article
17 February 2010

Au 68e jour de sa grève de la faim, elle refuse tout secours médical ; Meryem Mehdi rédige son testament [Algérie]

Auteur: Le Jeune Indépendant [Algérie]

Meryem Mehdi poursuit sa grève de la faim. Son état de santé se dégrade un peu plus chaque jour... De son côté, le chargé de communication de British Gas, joint aussi par téléphone hier, a déclaré que « British Gas n’a jamais rompu les négociations avec l’avocat de Mme Meryem Mehdi». Et d’ajouter : «Notre première préoccupation, c’est son état de santé. On est en train de travailler dur afin de trouver une solution à ce problème afin de sauver Meryem Mehdi dans le cadre légal.» Notre interlocuteur regrette le fait que Mme Meryem ait choisi de recourir à la grève de la faim, «au moment où il y a d’autres moyens de recours légaux».

Tout lire