Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Amérique Latine : Des ONG analysent les mesures prises par 20 entreprises françaises pour identifier et prévenir les risques d’atteintes à l’environnement et aux droits de l’homme liés au soja

Auteur: Emeline Férard, Géo (France), Publié le: 27 March 2019

« Les entreprises françaises appelées à réagir contre le soja, cause majeure de déforestation en Amérique latine », 27 mars 2019

Trois ONG se sont alliées pour interpeller les entreprises françaises sur les conséquences dramatiques de la culture du soja dans certaines régions d'Amérique latine...

L'huile de palme n'est pas la seule culture qui menace les forêts à travers le monde. C'est également le cas du soja. Telle est la conclusion d'une enquête internationale publiée en 2018 par trois ONG, Mighty Earth, Rainforest Foundation Norway et Fern...

Face à ce constat, les associations Mighty Earth, France Nature Environnement (FNE) et Sherpa ont décidé en 2018 de s'allier pour interpeller une vingtaine d'entreprises françaises sur la possibilité que leurs chaines d'approvisionnement contiennent du soja produit au détriment de l’environnement et des droits humains...

...Dans un rapport commun, elles expliquent que si certaines entreprises ont répondu à leur appel, les réponses restent largement insuffisantes. La majorité des groupes parmi lesquels Auchan, Leclerc ou Lactalis, affiche ainsi encore une "vigilance faible ou non démontrée". Sur la liste des vingt entreprises, seules trois ont acquis le statut "vigilance en voie d'acquisition".

"Certaines entreprises nous ont répondu, d’autres ont évoqué la question dans leur plan de vigilance, d’autres n’ont rien fait du tout !", résume Sandra Cossart. "Dans les semaines qui viennent, les entreprises concernées vont devoir justifier qu’elles ont mis en œuvre des mesures adaptées, et ce de manière effective, à défaut de quoi elles s’exposent à des procédures judiciaires"...

Tout lire

Entreprises concernées: Auchan Lactalis Leclerc