Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Belgique : La justice condamne une entreprise à verser 32.000 euros à une ancienne employée rétrogradée à son retour de congé maternité

Auteur: Belga (Belgique), Publié le: 21 October 2019

« Rétrogradée à son retour de congé de maternité : l'entreprise condamnée à lui verser 32.000 euros », 16 octobre 2019

Si une travailleuse, à son retour de congé de maternité, est affectée à un poste qui n’est pas équivalent à celui qu’elle occupait avant son congé, il existe une présomption de discrimination fondée sur le sexe, selon un jugement du tribunal du travail de Bruxelles...

La situation s’est illustrée avec le cas d’une femme travaillant dans une grande entreprise...A son retour, la travailleuse s’est pourtant aperçue qu’elle avait perdu sa fonction dirigeante, qu’elle devait accomplir des tâches d’exécution au lieu de coordination et qu’elle ne rendait plus compte directement au directeur...

Elle a porté l’affaire en justice, et le 3 septembre dernier, le tribunal du travail de Bruxelles a estimé qu’une travailleuse ne peut être rétrogradée à son retour d’un congé de maternité...

L’entreprise a été condamnée à verser à son ancienne employée six mois de salaire brut de dommages et intérêts, soit 32.000 euros...

Tout lire